Menaces d’Al-Qaïda envers la France et la Suède : alerte maximale !

Photo of author

Par Abert

International

Dans son dernier magazine, intitulé « Sada al-Malahim », Al-Qaïda dans la péninsule arabique (AQPA) a proféré des menaces explicites envers la France et la Suède, en lien avec la controverse entourant l’interdiction de l’abaya dans les écoles françaises et les récents incidents de destruction du Coran en Suède.

Al-Qaïda menace la France et la Suède

Le dernier numéro du magazine d’Al-Qaïda dans la péninsule arabique (AQPA), intitulé « Sada al-Malahim », contient des menaces explicites à l’encontre de la France et de la Suède. Ces menaces ont été largement diffusées sur des plateformes telles que Telegram et WhatsApp. Le magazine présente notamment une image d’un homme cagoulé et armé devant des policiers français en pleurs. AQPA affirme que la Suède a choisi de prendre la tête de la guerre contre l’Islam et les musulmans en Europe, rivalisant ainsi avec la France et d’autres pays. Ces menaces font référence aux récents autodafés du Coran en Suède. AQPA ajoute que ces pays ne prendront pas ces menaces au sérieux tant qu’ils n’entendront pas parler d’attaques violentes.

Des raisons pour ces menaces

Il est suggéré que l’interdiction de l’abaya dans les établissements scolaires français serait l’une des raisons de ces menaces, bien que l’abaya ne soit pas directement mentionnée. La référence à un ministère indique clairement que c’est l’État français et sa politique intérieure qui sont visés. Alain Rodier, directeur adjoint du Centre Français de Recherches sur le Renseignement, souligne l’importance de prendre ces menaces au sérieux, car AQPA a déjà menacé Charlie Hebdo deux ans avant l’attaque.

Les menaces récentes proférées par AQPA à l’encontre de la France et de la Suède soulèvent des inquiétudes quant à la sécurité et à la menace terroriste en Europe. Les autorités et les spécialistes du renseignement sont conscients de la capacité d’Al-Qaïda à passer à l’action après avoir formulé des menaces. La résurgence du risque d’attentat conçu à l’étranger est également préoccupante, en raison du retrait des forces occidentales de certaines régions. La vigilance et les mesures de sécurité restent essentielles pour contrer ces menaces.

Lire aussi :   Suspect arrêté à Las Vegas : 27 ans après, un tournant dans l'affaire de l'assassinat de Tupac Shakur