Chauffard condamné à un an de prison après la perte d’un bébé lors d’un accident à Versailles

Photo of author

Par Abert

Justice

Un individu âgé de 44 ans a écopé d’une peine d’un an de détention ferme pour avoir provoqué un accident tragique à Saint-Forget (Yvelines), laissant une famille avec des séquelles graves. En état d’ébriété et sous l’influence de drogues, il a violemment percuté un véhicule transportant un couple et leur jeune fille, entraînant la perte du fœtus que portait la mère.

Un homme condamné à un an de prison ferme pour un accident de la route sous l’effet de l’alcool et du cannabis

Un homme âgé de 44 ans a été condamné à une peine d’un an de prison ferme par le tribunal correctionnel de Versailles (Yvelines). Selon Le Parisien, cet homme a causé un accident de la route alors qu’il était sous l’emprise de l’alcool et du cannabis. L’incident tragique s’est produit le 27 janvier à Saint-Forget et a eu des conséquences dramatiques pour une famille qui se trouvait à bord d’une Renault Twingo. La mère, qui était enceinte de quatre mois à l’époque, a malheureusement perdu son bébé suite à la collision.

Un automobiliste dépendant à l’alcool et au cannabis

Lors du procès, le président du tribunal a commenté cette affaire en déclarant : « Juridiquement, il n’y a pas d’homicide, mais moralement, c’est insupportable ». La famille continue de souffrir des séquelles de l’accident. Leur fille de 3 ans, prénommée Clara, ne parle ni ne marche plus depuis cet événement, selon les déclarations du père. Me Élodie Abraham, l’avocate du couple, a également ajouté que la petite fille suivait des séances de rééducation après avoir été scolarisée le matin.

L’automobiliste, qui est un élagueur sans antécédents judiciaires, a reconnu être dépendant à l’alcool et au cannabis. Il a déclaré : « Je fume cinq joints par jour et bois de l’alcool le soir. C’est une maladie. Je n’étais pas conscient ». En plus de sa peine d’un an de prison ferme, il a également écopé d’une période de sursis d’un an et d’une obligation de suivre des soins. La procureure a critiqué son comportement en déclarant : « Ça fait vingt ans que vous fumez et vous avez attendu un accident pour faire une cure ».

Lire aussi :   Chauffeur de bus tué à Bayonne : deux accusés condamnés à 15 et 13 ans de prison

Malgré des difficultés à marcher, le père de famille a repris le travail tandis que sa femme est toujours en arrêt médical. Leur vie familiale est profondément affectée. L’avocate de l’automobiliste a souligné que son premier réflexe a été d’aller voir les victimes et qu’il assume ses responsabilités.