Évasion de détenus mineurs à Quiévrechain : Arrestation en Belgique

Photo of author

Par Abert

Enquêtes

Deux adolescents âgés de 17 ans, qui se sont échappés de l’établissement pénitentiaire pour mineurs de Quiévrechain, ont été appréhendés en Belgique hier soir. Cette évasion interroge sur la sécurité de l’établissement, surtout en vue des travaux de rénovation prévus d’ici la fin de l’année.

Deux mineurs évadés de la prison pour mineurs de Quiévrechain ont été interpellés en Belgique

Les deux mineurs isolés âgés de 17 ans qui se sont échappés de l’établissement pénitentiaire pour mineurs de Quiévrechain (Nord) ont été capturés en Belgique après seulement quelques heures de cavale. La procureure de la République de Lille, Carole Étienne, a annoncé leur arrestation ce lundi soir. Les fugitifs ont réussi à scier les barreaux de leur cellule vers 3 heures du matin, puis ont utilisé des draps tressés pour escalader la toiture et descendre de l’autre côté. Une voiture les attendait à l’extérieur pour les aider dans leur évasion, comme le montrent les images de vidéoprotection qui ont permis de relever la plaque d’immatriculation belge du véhicule impliqué.

Des travaux de rénovation prévus pour l’établissement pénitentiaire de Quiévrechain

L’évasion des deux mineurs a mis en évidence les problèmes de sécurité de l’établissement pénitentiaire pour mineurs de Quiévrechain. Guy Ryckewaert, 1er surveillant à Quiévrechain et délégué syndical UFAP-UNSA, a exprimé sa déception en déclarant que les jeunes détenus étaient capables de tenter de couper les barreaux avec les fourchettes et les couteaux qu’ils utilisaient pour manger. Le ministère de la Justice a annoncé que des travaux importants étaient prévus pour l’établissement de Quiévrechain à partir de la fin de l’année 2023.

Lire aussi :   Booba mis en examen pour cyberharcèlement envers Magali Berdah : un rappeur dans la tourmente

En résumé, deux mineurs se sont évadés de la prison pour mineurs de Quiévrechain en sciant les barreaux de leur cellule. Ils ont été rapidement capturés en Belgique après avoir utilisé des draps tressés pour escalader la toiture et descendre de l’autre côté. Cette évasion souligne les problèmes de sécurité de l’établissement pénitentiaire, qui sera rénové à partir de la fin de 2023.