Sortie du coma, victime de viol à Cherbourg, état de santé fragile

Photo of author

Par Abert

Société

Ludovic Loir, le père de la victime d’un viol brutal à Cherbourg, a pris la parole ce mercredi matin pour donner des nouvelles de sa fille. Il a annoncé qu’elle était sortie du coma mais qu’elle restait dans un état de santé fragile. Il a également exprimé sa gratitude envers le public pour son soutien.

Le père de la victime d’un viol barbare à Cherbourg témoigne

Ludovic Loir, père de la jeune femme de 29 ans qui a été victime d’un viol barbare à Cherbourg le 4 août dernier, a pris la parole ce mercredi matin sur l’antenne de la radio associative Hag’FM, où il travaille, pour donner des nouvelles de sa fille et s’exprimer au nom de sa famille. Il a déclaré dans un message enregistré que sa fille était sortie du coma il y a quelques jours, mais que son état de santé restait fragile. Il a souligné que malgré cette bonne nouvelle, elle aurait besoin de temps pour se remettre de ce qu’elle a subi.

Un message de remerciement et un appel à une prise de conscience

Ludovic Loir a également voulu exprimer sa gratitude envers toutes les personnes qui lui ont apporté leur soutien. Il a déclaré : « Nous avons reçu de nombreux messages de soutien empreints de compassion qui nous donnent beaucoup de force pour traverser cette épreuve. Le formidable élan de soutien dont vous avez fait preuve à travers la cagnotte Leetchi nous a profondément touchés. » La cagnotte en question, qui a déjà récolté plus de 80 000 euros, vise à améliorer le quotidien de sa fille lorsqu’elle sortira de l’hôpital et à couvrir les frais auxquels elle devra faire face.

Lire aussi :   Cagnotte en ligne pour soutenir la famille et les enfants de la policière tuée en Savoie

Dans la continuité de son message, Ludovic Loir a dénoncé les informations erronées diffusées par certains médias concernant l’état de santé de sa fille. Il a également critiqué le silence de certains médias sur cette affaire, estimant que cela « donne du crédit à tous ces prédateurs sexuels et autres parasites de la société qui gangrènent les rues. » Enfin, il a appelé le gouvernement à prendre conscience de la menace que représentent ces individus ayant un passé judiciaire chargé et à agir en conséquence.

L’auteur présumé de cette agression d’une extrême violence, un jeune homme de 18 ans déjà condamné à cinq reprises pour des actes de violence et d’atteinte aux biens, a été mis en examen et placé en détention provisoire le 11 août, après avoir reconnu les faits. La victime, violée avec un manche à balai, avait été hospitalisée dans un état critique et avait été plongée dans un coma artificiel en raison de la gravité de ses blessures, incluant une perforation du colon, de l’intestin grêle, du péritoine et du diaphragme, un pneumothorax, et des fractures aux côtes.