Renforcement de la sécurité autour des sites juifs en France à la suite des attaques du Hamas en Israël

Photo of author

Par Abert

Société

Depuis samedi, le renforcement des mesures de sécurité autour des espaces communautaires juifs en France a été mis en œuvre, suite aux récentes attaques menées par le Hamas contre Israël.

Une portion de la communauté juive française redoute des répercussions locales. Après l’offensive du Hamas sur Israël ce week-end, Benjamin Netanyahou, le chef du gouvernement israélien, évoque le commencement d’un « conflit long et ardu », intensifiant ainsi les craintes au sein de la diaspora juive en France. Gérald Darmanin, le ministre de l’Intérieur, a confirmé le durcissement de la sécurité autour des « espaces juifs communautaires« .

« Des retombées en France sont probables »

Des membres de la communauté juive française, rencontrés à la sortie de la Grande Synagogue de Paris située dans le 9e arrondissement, disent suivre de loin les bombardements en Israël depuis ce week-end. « Je pense que nous sommes au début d’une période agitée, et il y aura malheureusement des retombées sur le sol français, comme c’est souvent le cas », déclare un fidèle interrogé par BFMTV.

« C’est de la préoccupation, bien sûr. De la crainte, pas tant que ça, mais de la colère existe », ajoute un autre.

Barrières de sécurité établies devant les synagogues

Depuis le week-end, des mesures préventives telles que des barrières ont été mises en place devant le lieu de culte parisien, alors qu’Israël est sous le feu depuis samedi. Deux fourgonnettes de CRS étaient également stationnées dimanche matin, selon une journaliste de BFMTV sur les lieux.

Cet acte soudain s’inscrit dans le cadre d’une nouvelle campagne « déluge d’Al-Aqsa », initiée par la faction armée du Hamas, le groupe islamiste dirigeant Gaza. En réaction, Israël a effectué des frappes ciblant la bande de Gaza. Le bilan actuel indique plusieurs centaines de morts des deux côtés.

Lire aussi :   Gérald Darmanin signale 20 actes antisémites en France liés aux attaques en Israël

Laurent Nuñez, le préfet de police de Paris, s’est rendu à la Grande Synagogue de Paris samedi soir pour témoigner de l’engagement des forces de sécurité.

Vigilance des autorités juives

Suite à une directive du président Emmanuel Macron, non seulement les synagogues, mais aussi les établissements scolaires juifs voient leur sécurité renforcée à travers la France.

« Nous sommes également concentrés pour éviter que le conflit ne soit importé sur le territoire français, comme cela s’est déjà produit », affirme Lionel Stora, président régional du Fonds social juif unifié (FSJU), lors d’un entretien avec BFMTV.

Le ministre de l’Intérieur a néanmoins tenu à rassurer samedi, en indiquant que la France n’était « sujet à aucune menace » pour l’instant.

Déploiement de l’Opération Sentinelle

Les mesures de sécurité aux abords des lieux de culte avaient déjà été amplifiées depuis mi-septembre, coïncidant avec les célébrations juives. Le degré de protection est maintenant relevé.

Une présence policière est désormais constante pendant tous les offices, les troupes de l’Opération Sentinelle ont également été déployées et une vigilance spéciale est accordée à tout ce qui est lié aux intérêts israéliens, selon une source policière à BFMTV.

Ce dimanche et lundi, Yom Kippour, une des fêtes les plus importantes du judaïsme, est célébrée. Une réunion supplémentaire est planifiée ce dimanche au ministère de l’Intérieur pour évaluer la situation en France.

Sécurité renforcée en France : une mesure essentielle mais partielle face aux tensions au Moyen-Orient

Face à la montée des tensions au Moyen-Orient, notamment suite aux récentes attaques du Hamas en Israël, la France a pris des mesures de sécurité accrues pour protéger sa communauté juive.

Lire aussi :   Sortie du coma, victime de viol à Cherbourg, état de santé fragile

Tout en saluant ces efforts, il demeure essentiel de rester vigilant et de chercher des solutions durables pour éviter que les conflits externes ne se répercutent sur le sol français. Le renforcement de la sécurité, bien que nécessaire, n’est qu’une réponse partielle à un problème complexe qui requiert une approche multi-dimensionnelle.