Fermeture d’un site universitaire à Aix-Marseille à cause du trafic de drogue

En raison de l’augmentation alarmante de l’insécurité et du trafic de drogue près du site Colbert de l’Université Aix-Marseille, la direction a pris la décision radicale de fermer temporairement ce campus situé au cœur de Marseille. Les étudiants et le personnel sont maintenant contraints d’opter pour l’enseignement à distance et le télétravail. Cette décision, qualifiée de « pire » par le président de l’université, met en évidence les défis sécuritaires auxquels la deuxième plus grande ville de France est confrontée.

L’Université Aix-Marseille ferme temporairement son site Colbert en raison de l’insécurité liée au trafic de drogue

L’Université Aix-Marseille a pris une décision radicale en fermant temporairement son site Colbert, situé dans un quartier défavorisé du centre-ville de Marseille, en raison de l’insécurité grandissante liée au trafic de drogue. Cette mesure a été saluée par certains comme nécessaire, mais soulève également des questions sur la gestion à long terme de la sécurité dans cette zone.

« Comme vous le savez, après des mois d’inquiétude et d’alerte, le doyen de la faculté d’économie et de gestion du site Colbert à Marseille a pris la décision de fermer l’accès à ce bâtiment aux étudiants et aux personnels, faute de pouvoir assurer leur sécurité », a déclaré Eric Berton, président de l’Université Aix-Marseille. Cette décision prendra effet dès ce vendredi après les cours et est prévue jusqu’au 13 octobre, dans l’espoir « de trouver des solutions pour résoudre le problème ».

Selon le président, les cours seront « assurés en distanciel et les personnels, pour certains, seront redéployés ou en télétravail ». Il précise que ce choix « est le pire » qui puisse lui être « donné de faire tant l’accueil et le bien-être de nos étudiants sont au cœur » de l’engagement de l’université.

Des mesures de sécurité proposées mais un manque de communication de la part de l’université

La préfète de police des Bouches-du-Rhône, Frédérique Camilleri, propose la mise en place d’une « garde policière statique » aux abords du site pour faire face à la situation. Cependant, elle regrette un manque de communication de la part de l’université, soulignant que « sur la forme, cela pose un problème de méthode parce que les derniers échanges que j’ai pu avoir avec le président de l’université, début septembre, faisaient état d’une satisfaction quant au dispositif mis en place pour la rentrée », selon France Bleu.

En un mois, 29 interpellations pour trafic de drogue ont eu lieu autour du site Colbert, mettant en évidence l’urgence de la situation. Il reste à déterminer comment rétablir la sécurité et l’ordre dans ce quartier confronté à de nombreux défis.

Lire aussi :   Enquête administrative ouverte : Policiers prennent des photos avec Jordan Bardella

En fermant temporairement son site Colbert en raison de l’insécurité liée au trafic de drogue, l’Université Aix-Marseille prend une décision radicale qui suscite des questions sur la gestion à long terme de la sécurité dans ce quartier défavorisé de Marseille. Alors que la préfète de police propose des mesures de sécurité, elle déplore cependant un manque de communication de la part de l’université. Avec 29 interpellations pour trafic de drogue en un mois, il est urgent de trouver des solutions pour rétablir la sécurité et l’ordre dans ce quartier.