Annonces d’Élisabeth Borne : Encadrement militaire et responsabilité parentale en focus

Photo of author

Par Abert

Société

À la suite des récentes émeutes, la Première ministre Élisabeth Borne a présenté un plan d’action complet visant à maintenir l’ordre et à renforcer la cohésion sociale. Parmi les mesures phares, on note la possibilité d’encadrer les jeunes délinquants par des militaires. Ce plan d’urgence comprend également un renforcement des pouvoirs des polices municipales, une mise en avant de la responsabilité parentale et une enveloppe de 100 millions d’euros pour la reconstruction.

Élisabeth Borne présente un plan pour garantir la sécurité des citoyens et renforcer la cohésion nationale

Quatre mois après les émeutes qui ont secoué certaines zones urbaines en France, la Première ministre Élisabeth Borne a annoncé ce jeudi un ensemble de mesures visant à garantir la sécurité des citoyens, mieux soutenir les familles et renforcer la cohésion nationale.

Une enveloppe de 100 millions d’euros pour la réparation et la reconstruction

Face aux inquiétudes des maires quant aux coûts des dégradations, l’État débloquera une enveloppe de 100 millions d’euros pour la réparation et la reconstruction. Cette somme viendra s’ajouter aux indemnités des assurances.

Des pouvoirs accrus pour les policiers municipaux

La Première ministre a également annoncé la volonté de donner plus de pouvoirs aux policiers municipaux. À la demande des maires, ils pourront accomplir des actes de police judiciaire. Cette mesure, qui sera discutée avec les élus locaux, vise à améliorer l’efficacité des forces de l’ordre sur le terrain.

Relance des Forces d’action républicaine

Pour lutter contre l’insécurité dans les quartiers sensibles, Élisabeth Borne a annoncé la relance des Forces d’action républicaine (FAR). Ces unités mèneront une action coup de poing regroupant tous les services de l’État afin de rétablir l’ordre et de résoudre les problèmes spécifiques à chaque territoire. Cette initiative impliquera des soignants, des magistrats, du personnel de santé et des conseillers techniques à l’école, à la demande des maires, après une phase de diagnostique.

Lire aussi :   Sortie du coma, victime de viol à Cherbourg, état de santé fragile

Encadrement des jeunes délinquants et sanctions renforcées

Concernant la responsabilité parentale, la Première ministre a affirmé que lorsque des mineurs causent des dégradations, les deux parents devraient être tenus financièrement responsables. Des stages de responsabilité parentale seront mis en place, et en cas de dégradation, une contribution financière citoyenne et familiale sera exigée.

Pour les jeunes délinquants, Élisabeth Borne envisage de soumettre au Parlement un projet de loi rendant leur placement dans des unités éducatives de la protection judiciaire obligatoire. Elle envisage également un encadrement de ces jeunes par des militaires.

Sanctions accrues et ciblage des réseaux sociaux

Le montant de l’amende pour non-respect du couvre-feu par les mineurs sera multiplié par cinq, atteignant un maximum de 750 euros. En ce qui concerne les réseaux sociaux, les auteurs d’appels à la violence risquent un bannissement numérique de six mois, a averti la Première ministre.

Élisabeth Borne a réaffirmé son engagement à donner une place plus importante à l’école en augmentant les heures d’enseignement moral et civique au collège et en proposant l’internat comme solution pour les élèves en difficulté.