Vol à main armée d’un policier à Montpellier après sa sortie de service

Photo of author

Par Abert

Faits-divers

Selon les informations d’Abertzale, un fonctionnaire de police a été victime d’une agression de la part de trois individus à Montpellier (Hérault). Ces derniers l’ont contraint sous la menace d’une arme blanche à se rendre à un distributeur automatique de billets afin qu’il retire de l’argent. Ils ont ensuite dérobé sa voiture avant de prendre la fuite.

Un jeune policier adjoint agressé et volé à Montpellier

Un jeune policier adjoint a été violemment agressé par trois individus dimanche matin à Montpellier, alors qu’il quittait son service. Ses agresseurs lui ont non seulement volé de l’argent, mais également sa voiture, selon les informations recueillies par Abertzale.

Après une nuit de travail, le policier a entamé son trajet vers son domicile situé à Pérols, une commune voisine, aux alentours de 06h40. En chemin, il s’est arrêté à une station-service pour faire le plein de sa voiture. C’est à ce moment-là que deux agresseurs, qui semblaient attendre qu’une personne s’arrête, ont fait irruption.

Une agression violente avec vol de voiture et retrait d’argent

D’après le récit de la victime, l’un des agresseurs, le visage dissimulé, était armé d’un couteau qu’il a placé sous la gorge du policier pour le menacer et lui réclamer la somme de 1500 euros en liquide. Le jeune policier, en civil, a répondu qu’il n’avait pas d’argent sur lui, sans mentionner son statut professionnel. Cependant, les deux agresseurs l’ont fouillé et ont découvert sa carte professionnelle. Ils l’ont ensuite contraint à monter dans leur véhicule et l’ont emmené jusqu’à un distributeur à billets du centre-ville, tandis qu’un troisième complice prenait le volant de la voiture du policier pour les suivre.

Lire aussi :   Couple marseillais secourt homme agressé par une dizaine de personnes

Les agresseurs ont alors contraint leur victime à retirer 90 euros après lui avoir extorqué son code. Ils ont ensuite pris la fuite à bord des deux voitures volées. Le jeune policier adjoint a rapidement alerté les autorités grâce à son téléphone et n’a pas été blessé lors de l’agression. Une enquête a été ouverte pour faire la lumière sur cette affaire.

Le parquet de Montpellier, sollicité pour obtenir des informations supplémentaires sur cette affaire, n’a pas encore répondu.