Violences urbaines à Tours suite à la mort d’un jeune homme percuté par une voiture de police

Suite au décès tragique d’un jeune homme de 19 ans à Saint-Pierre-des-Corps, près de Tours (Indre-et-Loire), des troubles urbains ont éclaté durant la nuit dans les deux villes. Les forces de police, dont la CRS 82, ont réussi à rétablir l’ordre. Trois mineurs ont été arrêtés dans le cadre de ces événements.

Violences urbaines à Tours et Saint-Pierre-des-Corps suite au décès d’un jeune homme percuté par une voiture de police

Des violences urbaines ont éclaté dans un quartier de Tours et à Saint-Pierre-des-Corps (Indre-et-Loire) dans la nuit de samedi à dimanche, quelques heures après le décès tragique d’un jeune homme de 19 ans. Ce dernier a été percuté par une voiture de police, dans ce qui semble être un acte volontaire selon les premiers éléments de l’enquête.

Selon une source policière, dix-sept véhicules ont été incendiés, certains par propagation, ainsi que des conteneurs poubelles. Pour ramener le calme, les policiers de la CRS 82 et de la brigade anticriminalité (BAC) ont été déployés. Les forces de l’ordre ont été la cible de tirs de mortiers d’artifice et de jets de projectiles. En réponse, les policiers ont utilisé des moyens lacrymogènes et des tirs de lanceurs de balles de défense (LBD). Selon la même source, il n’y a pas eu d’affrontements directs avec les émeutiers. Trois mineurs soupçonnés d’avoir participé à ces violences ont été interpellés.

Le jeune homme se serait volontairement jeté sur la voiture de police

Le jeune homme de 19 ans, décédé samedi matin sur l’avenue Jacques-Duclos à Saint-Pierre-des-Corps, se serait jeté sur la voiture des forces de l’ordre, selon les premières constatations et témoignages recueillis, a indiqué la procureure de la République de Tours, Catherine Sorita-Minard. La victime était en caleçon et aurait quitté le domicile familial en passant par la fenêtre. Il aurait également consommé des produits stupéfiants, notamment du protoxyde d’azote. Une autopsie sera pratiquée mardi pour confirmer ces informations.

Lire aussi :   Tireur interpellé par le RAID après un meurtre par balles à Martigues

Une enquête en flagrance pour homicide involontaire par conducteur a été ouverte. Les investigations sont menées par la direction départementale de la sécurité publique (DDSP) d’Indre-et-Loire et l’antenne de police judiciaire de Tours. La policière qui conduisait le véhicule au moment du drame a été très choquée et prise en charge à l’hôpital. Elle affirme ne pas avoir vu la personne et n’avoir pu éviter le choc, a souligné la magistrate.