Violée à l’hôpital Purpan de Toulouse : une jeune femme et une patiente victimes d’agressions sexuelles la même nuit

Samedi soir, une jeune femme de 18 ans a déclaré avoir été victime d’un viol dans les toilettes du service des urgences du CHU Purpan de Toulouse. Suite à cela, un homme a été inculpé et placé en détention provisoire. Par ailleurs, une autre patiente a également été agressée sexuellement dans le même service, lors de la même soirée, mais dans des circonstances différentes.

Deux affaires de violences sexuelles secouent les urgences du CHU Purpan de Toulouse

Samedi soir, le service des urgences du Centre hospitalier universitaire (CHU) Purpan de Toulouse a été le théâtre de deux graves affaires de violences sexuelles. La première concerne une jeune femme de 18 ans qui affirme avoir été violée par un homme dans les toilettes du service. La seconde affaire concerne une autre patiente qui a été agressée sexuellement dans le même service. Les deux incidents se sont produits aux alentours de 23 heures.

Un homme sans domicile fixe soupçonné de viol

Concernant la première affaire, les autorités soupçonnent un homme de 30 ans, sans domicile fixe, d’avoir violé la jeune patiente de 18 ans. Selon le parquet de Toulouse, la victime était sortie fumer une cigarette lorsque l’homme l’a abordée. Après une conversation, il lui a demandé l’emplacement des toilettes. La victime les lui a indiquées et explique qu’après cela, il l’a violée. Suite à cette agression, une information judiciaire a été ouverte pour viol sur personne vulnérable. Le suspect a été arrêté par les services de sécurité de l’hôpital et remis à la police. Mis en examen, il a été placé en détention provisoire.

Lire aussi :   Incendie d'un immeuble dans le Pas-de-Calais : 1 mort et 14 blessés, dont une femme enceinte

Le CHU de Toulouse a également révélé qu’une autre patiente avait été agressée sexuellement le même soir dans le service des urgences. Cependant, le communiqué précise que ces deux signalements ne sont pas liés entre eux et que les circonstances sont différentes. La seconde victime, une patiente hospitalisée, aurait été agressée par un autre patient également pris en charge par le service. Le personnel soignant, ayant remarqué la présence du suspect près de la victime, est intervenu immédiatement pour l’éloigner et s’assurer de l’état de santé de la jeune femme.

Les deux patientes ont reçu un soutien psychologique et leurs familles ont été prises en charge par l’équipe médicale et la direction de l’hôpital. Le personnel du service concerné a également bénéficié d’un soutien psychologique. Le CHU a salué la réaction immédiate et exemplaire des professionnels de santé et des équipes de sécurité, tout en condamnant fermement ces actes. L’hôpital exprime sa compassion envers les victimes et leurs familles, ainsi que son soutien au personnel.