Un policier en intervention frôle la tête d’un bloc de béton lancé depuis le 3e étage à Alès

Mardi soir à Alès dans le Gard, un policier de la Brigade Anti-Criminalité (BAC) a échappé de justesse à un bloc de béton qui a été jeté en sa direction. L’auteur de cet acte est actuellement en fuite et une enquête a été lancée pour identifier et arrêter le responsable.

Un policier de la BAC blessé lors d’une intervention à Alès

Un policier de la brigade anticriminalité (BAC) a été blessé à Alès (Gard) lors d’une intervention dans la cité des Cévennes. Sa vie a été mise en danger lorsque sa tête a été frôlée par un bloc de béton lancé depuis le 3ème étage d’un immeuble. Le fonctionnaire a été touché au pied.

Il était environ 19 heures lorsque les policiers de la BAC, en mission de surveillance près d’un point de deal, ont repéré un suspect. Ils ont décidé de le contrôler mais celui-ci s’est enfui. Les agents l’ont finalement rattrapé dans la rue de Lozère et ont commencé à le contrôler.

Un bloc de béton lancé par un individu visant un policier

Alors que les vérifications étaient en cours, l’un des policiers a été visé par le jet d’un bloc de béton. Une source proche de l’affaire déclare : « Il est passé à quelques centimètres de sa tête, avant de tomber en partie sur son pied droit ». Les forces de l’ordre ont récupéré le bloc de béton, mesurant environ 20 cm sur 15 cm, afin de l’analyser.

Cinq jours d’incapacité totale de travail (ITT) ont été attribués au policier blessé, qui a été conduit à l’hôpital. Le suspect, qui ne possédait ni drogue ni argent sur lui, a été laissé en liberté. Une enquête a été ouverte pour retrouver l’auteur du jet de bloc de béton, un acte qui aurait pu avoir des conséquences dramatiques.

Lire aussi :   Deux suspects interpellés après la découverte du corps d'un homme à moitié nu dans la rue près de Perpignan