Un policier de la BAC tire en l’air pour se dégager lors d’une interpellation à Marseille, encerclé.

Photo of author

Par Abert

Faits-divers

Lors de l’arrestation d’un dealer présumé dans la cité de la Castellane à Marseille, deux policiers de la brigade anticriminalité (BAC) ont été attaqués par plusieurs jeunes. Pour se défendre, l’un des policiers a tiré en l’air afin de disperser les agresseurs. Un témoin a filmé la scène, et deux suspects ont été arrêtés.

Un policier de la BAC tire en l’air pour se dégager lors d’une intervention à Marseille

Un policier de la brigade anticriminalité (BAC) a été contraint de tirer en l’air lors d’une opération dans la cité de la Castellane à Marseille, mardi après-midi. Lors de cette intervention, les policiers se sont retrouvés encerclés par plusieurs individus. Deux suspects ont été interpellés et une quantité de cannabis a été saisie. Ces informations ont été confirmées par Abertzale, en se basant sur une source de BFM Marseille.

Les circonstances de l’intervention

Les forces de l’ordre étaient en mission de surveillance dans une cité réputée pour son trafic de drogue. Deux policiers de la BAC ont arrêté un « charbonneur », c’est-à-dire un revendeur de drogue pris en flagrant délit. Les policiers ont menotté le suspect pour l’empêcher de s’échapper, mais de nombreux jeunes du quartier se sont rapprochés pour tenter de libérer leur complice. Face à cette situation, les deux policiers ont été agressés et pris pour cible par des jets de projectiles. Pour se protéger et mettre en fuite les assaillants, l’un des policiers a fait usage de son arme en tirant deux fois en l’air. Une vidéo de la scène a été publiée sur les réseaux sociaux. Les policiers ont pu rejoindre leurs collègues, tandis que le suspect interpellé a réussi à prendre la fuite avec ses complices.

Lire aussi :   Cambriolage à l'église Notre-Dame de Roubaix : Un butin potentiel de un million d'euros.

Saisie de drogue et réactions des syndicats de police

Des renforts ont été dépêchés sur place et le suspect en fuite a été retrouvé un peu plus tard dans la cité. Il était toujours menotté, selon une source proche de l’affaire. Un de ses complices a également été arrêté. Les deux suspects ont été placés en garde à vue. Les policiers ont également découvert un sac contenant 2,5 kilos de résine de cannabis et près d’un kilo d’herbe de la même drogue. Durant l’attaque, les deux policiers ont été légèrement blessés par les projectiles et ont reçu un jour d’incapacité totale de travail (ITT).

Les syndicats de police ont réagi à cet incident. Matthieu Valet, porte-parole du syndicat indépendant des commissaires de police (SICP), a souligné le courage des policiers qui sont confrontés à ces situations dangereuses. Rudy Manna, porte-parole du syndicat Alliance Police Nationale, a également salué le professionnalisme des policiers et a souligné les difficultés auxquelles ils sont confrontés lors de leurs interventions dans des quartiers sensibles comme la Castellane.