Un mort et deux blessés dans une attaque à l’arme blanche à Paris, l’assaillant fiché S arrêté

Samedi soir à Paris, un individu a été appréhendé par les forces de l’ordre dans le XVIe arrondissement, près du parc de Passy, après avoir agressé plusieurs passants avec une arme blanche. Le bilan actuel fait état d’une personne décédée et de deux autres blessées. L’assaillant aurait crié « Allah akbar » durant l’attaque.

Attaque au couteau à Paris : Un homme interpellé après avoir attaqué plusieurs passants

(Sous-titre : Intervention des policiers et réactions des autorités)

Dans la soirée du samedi 2 décembre 2023, un homme a été interpellé par les policiers des VIIe et XVe arrondissements de Paris après avoir attaqué plusieurs passants à l’aide d’un couteau et d’un marteau. Une vidéo amateur diffusée par CNews montre l’intervention des policiers lors de l’arrestation de l’assaillant.

Le président de la République, Emmanuel Macron, et la Première ministre, Élisabeth Borne, ont réagi à cette attaque survenue dans la capitale. Emmanuel Macron a adressé ses condoléances à la famille et aux proches du ressortissant allemand décédé lors de l’attaque, et a exprimé sa solidarité envers les personnes blessées. Élisabeth Borne a salué le courage des forces de l’ordre et des services de secours mobilisés.

Le parquet national antiterroriste s’est saisi du dossier et a ouvert une enquête pour « assassinat » et « tentative d’assassinat ». La brigade criminelle de la police judiciaire parisienne a été chargée des investigations.

L’assaillant a diffusé une vidéo de deux minutes dans laquelle il se revendique comme un soutien de l’État islamique et affirme agir « pour venger les musulmans ». Il a été placé en garde à vue et a déclaré aux policiers qu’il « ne supportait pas que les arabes soient tués dans le monde » et qu’il « voulait mourir en martyr ». Il est connu des services de la justice et de la DGSI, ayant été condamné à quatre ans de prison en 2016 pour des velléités d’action violente. Des sources concordantes indiquent qu’il projetait une attaque à La Défense.

Lire aussi :   Un homme écroué à Paris pour avoir violé une femme handicapée qu'il avait aidée.

Les trois victimes de l’attaque sont des touristes. L’homme décédé, qui aurait la double nationalité allemande et philippine, est né en 1999. Son amie, sous le choc, a été prise en charge par les secours. Les deux autres victimes, un touriste anglais né en 1957 et une personne de nationalité allemande, ont été blessées à coups de marteau. Leur pronostic vital n’est pas engagé.

Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, s’est rendu sur place avec le préfet de police de Paris. Il a souligné que l’assaillant avait d’abord attaqué un couple, poignardant mortellement l’homme, avant de s’en prendre à deux autres personnes avec un marteau. Quatre policiers du VIIe arrondissement sont rapidement intervenus et ont réussi à maîtriser l’agresseur à l’aide d’un pistolet à impulsion électrique.

La préfecture de police a demandé aux habitants d’éviter le secteur de l’attaque.

(Sous-titre : Profil de l’assaillant et motifs de l’attaque)

L’assaillant, Armand R-M, est connu pour souffrir de troubles psychiatriques. Au moment de son interpellation, il aurait déclaré aux policiers qu’il « ne supportait pas que les arabes soient tués dans le monde » et qu’il « voulait mourir en martyr ». Il a été placé en garde à vue.

(Sous-titre : Réactions des autorités et situation des victimes)

Le président de la République, Emmanuel Macron, et la Première ministre, Élisabeth Borne, ont exprimé leur solidarité envers les victimes et leurs proches, ainsi que leur reconnaissance envers les forces de l’ordre et les services de secours mobilisés.

Le parquet national antiterroriste s’est saisi du dossier et a ouvert une enquête pour « assassinat » et « tentative d’assassinat ». La brigade criminelle de la police judiciaire parisienne est chargée des investigations.

Lire aussi :   Découverte d'un corps de femme de 64 ans au milieu de l'autoroute A320 en Moselle

Les trois victimes de l’attaque sont des touristes. L’homme décédé, de double nationalité allemande et philippine, est né en 1999. Son amie, sous le choc, a été prise en charge par les secours. Les deux autres victimes, un touriste anglais né en 1957 et une personne de nationalité allemande, ont été blessées à coups de marteau. Leur pronostic vital n’est pas engagé.

Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, s’est rendu sur place avec le préfet de police de Paris. Il a salué le courage des policiers intervenus et a appelé à éviter le secteur de l’attaque.