Un homme écroué à Paris pour avoir violé une femme handicapée qu’il avait aidée.

Un individu âgé de 27 ans a été inculpé à Paris pour « viol sur personne vulnérable ». Il est suspecté d’avoir commis des agressions sexuelles sur une femme handicapée âgée de 52 ans, après l’avoir accompagnée jusqu’à son domicile situé dans le XXe arrondissement.

Une quinquagénaire handicapée dépose plainte pour viol à Paris

Une femme âgée de 52 ans, souffrant d’un lourd handicap, a déposé une plainte pour viol la semaine dernière à Paris. Elle affirme avoir été victime de violences sexuelles de la part d’un inconnu alors qu’elle rentrait chez elle, dans le XXe arrondissement, le 1er janvier. Un homme de 27 ans a été mis en examen ce lundi pour « viol sur personne vulnérable » et placé en détention provisoire, selon une source proche de l’enquête confirmant l’information du Parisien.

Le récit des faits et l’enquête en cours

Le jour des faits, la quinquagénaire rentrait chez elle, située dans le quartier du métro Saint-Fargeau, après avoir passé le réveillon avec des amis dans un restaurant de la porte des Lilas. En raison de son handicap, elle se déplace avec difficulté et fait une pause dans un square alors que le jour commence à se lever. C’est à ce moment-là qu’un jeune homme l’approche et lui propose de l’aider à rejoindre son appartement.

Accompagnée par cet inconnu, la victime est soutenue jusqu’à son ascenseur, où elle aurait été agressée. Selon son récit, l’homme bloque l’ascenseur et lui demande une fellation. Face à son refus, elle reçoit des coups de poing au visage. Prise au piège, elle finit par céder. Après avoir fait appel à un technicien pour débloquer l’ascenseur, le suspect prend la fuite dès que la porte s’ouvre.

Lire aussi :   Grièvement blessé à coups de couteau en pleine rue, un jeune homme de 27 ans à Le Mée-sur-Seine.

La quinquagénaire se rend au commissariat pour déposer sa plainte, déclenchant l’ouverture immédiate d’une enquête confiée aux policiers du 2e district de police judiciaire (DPJ). La plaignante est prise en charge à l’hôpital, où des prélèvements sont effectués pour tenter d’isoler l’ADN du suspect.

Parallèlement, les enquêteurs exploitent les images de vidéoprotection et parviennent à identifier l’auteur présumé des faits, qui est déjà connu de leurs services pour des faits de viol. Il est interpellé dans le secteur de la porte de Vincennes et placé en garde à vue. Face aux policiers, le suspect nie les faits, confirmant uniquement avoir aidé cette femme.