Un chauffard refuse d’obtempérer à Paris, percute un arbre et cause un mort et un blessé grave.

Photo of author

Par Abert

Faits-divers

Un individu a refusé d’obéir aux forces de l’ordre en Seine-Saint-Denis, dans la nuit de lundi à mardi. Il a ensuite pris la direction de Paris et a eu un accident en percutant un arbre. Malheureusement, l’un des passagers du véhicule a perdu la vie, le conducteur est dans un état critique et un troisième occupant aurait réussi à s’échapper.

Un refus d’obtempérer se termine par un drame à Paris

Dans la nuit de lundi à mardi, un dramatique incident a eu lieu à Paris suite à un refus d’obtempérer. Les faits se sont déroulés lorsque, vers minuit, un automobiliste a pris la fuite après qu’un équipage de la brigade anticriminalité départementale (BAC 93D) lui ait ordonné de s’arrêter en Seine-Saint-Denis.

Un accident mortel suite à une course-poursuite

Le conducteur a rapidement pris la direction de la capitale et s’est engagé à pleine vitesse sur le boulevard périphérique. Malheureusement, il a violemment percuté un arbre sur le boulevard des Maréchaux, à proximité de la porte de Bagnolet (XXe). Selon le parquet de Paris, le véhicule circulait à vive allure et changeait fréquemment de voies, ce qui a provoqué le choc contre un obstacle.

Tragiquement, l’un des passagers âgé de 25 ans, assis à l’arrière du véhicule, a perdu la vie. Quant au conducteur de 21 ans, il a été secouru par les sapeurs-pompiers qui ont réussi à le désincarcérer avant de l’évacuer à l’hôpital alors que son pronostic vital était engagé, selon le parquet de Paris. Un deuxième passager aurait pris la fuite mais nous ignorons son état de santé. La voiture des fuyards a été entièrement détruite lors de l’impact. Il est à noter que le véhicule possédait une plaque d’immatriculation provisoire en « WW », d’après une source proche de l’affaire.

Lire aussi :   Saisie de plus de 10 kg de résine de cannabis à Marseille : deux hommes interpellés dans le 2e arrondissement.

Son permis serait suspendu

Le chauffard aurait un permis à l’état suspendu et aurait réussi à échapper à un contrôle des forces de l’ordre peu de temps avant l’accident, précise également le parquet de Paris. D’après les premiers éléments, il semble que les véhicules des policiers n’étaient plus en contact avec celui des fuyards au moment de la sortie de route mortelle.

Le service de traitement judiciaire des accidents (STJA) a été chargé de l’enquête et les premières investigations visent à préciser les circonstances de l’accident, souligne la même source.