Trois prévenus agressent et blessent trois policiers lors d’un jugement au tribunal à Paris.

Photo of author

Par Abert

Faits-divers

Trois individus ont commis une agression violente à l’encontre des trois agents de police qui assuraient leur surveillance au tribunal de Paris, lors de la soirée de mercredi. Les trois policiers ont été blessés.

Une audience au tribunal de Paris dégénère : trois policiers agressés par des prévenus en prison

Une audience qui se déroulait au tribunal de Paris (XVIIe) a pris une tournure violente ce mercredi soir. Trois hommes, actuellement incarcérés à la prison de la Santé, étaient jugés pour des faits de vol. Au moment de l’annonce du délibéré, les trois prévenus ont violemment agressé les policiers en charge de leur surveillance, selon les informations recueillies par Abertzale, confirmant une information d’Europe 1.

Les trois agresseurs ont finalement été maîtrisés et menottés, tandis que la salle d’audience a été évacuée. Les trois policiers blessés ont été conduits à l’hôpital Bichat (XVIIIe). Le premier souffre d’une entorse à un poignet et a reçu un arrêt de travail de 10 jours. Le deuxième présente un hématome au visage et est en arrêt de travail pour une semaine, tandis que le troisième a reçu un arrêt de trois jours.

L’incapacité totale de travail (ITT) des trois fonctionnaires, qui ont déposé plainte, n’est pas encore connue. Une enquête a été ouverte et les trois agresseurs seront prochainement jugés, cette fois pour des faits de violences sur personne dépositaire de l’autorité publique.

Les faits-divers : une audience qui tourne au drame

Lors d’une audience au tribunal de Paris (XVIIe) traitant des faits de vol, une scène de violence inattendue s’est déroulée mercredi soir. Trois prévenus, déjà détenus à la prison de la Santé, ont attaqué violemment les policiers en charge de leur surveillance au moment de l’annonce du délibéré. Les agresseurs ont rapidement été maîtrisés et menottés, mais les trois policiers ont été blessés lors de l’incident.

Lire aussi :   Saisie de 15 armes à feu et 7000 munitions chez un homme fiché S dans l'Eure

Les victimes ont été transportées à l’hôpital Bichat (XVIIIe) pour recevoir les soins nécessaires. Le premier policier souffre d’une entorse à un poignet, lui valant un arrêt de travail de 10 jours. Le deuxième présente un hématome au visage et sera en arrêt de travail pendant une semaine, tandis que le troisième a reçu un arrêt de trois jours.

Une enquête a été lancée pour faire la lumière sur les événements, et les trois agresseurs seront prochainement jugés pour violences sur personne dépositaire de l’autorité publique. Les fonctionnaires de police ont également déposé plainte, mais l’incapacité totale de travail (ITT) n’a pas encore été déterminée.