Trois policiers blessés lors d’une intervention à Arpajon et trois suspects interpellés

Photo of author

Par Abert

Faits-divers

Trois agents de la Brigade Anti-Criminalité ont été blessés lors d’une opération visant à récupérer une moto volée à Arpajon (Essonne), dans la nuit de mardi à mercredi. Cette intervention a permis l’arrestation de trois suspects, tandis que trois autres ont réussi à prendre la fuite. L’un d’entre eux a tenté de fuir en fonçant sur les forces de l’ordre avec un utilitaire, provoquant une collision avec un véhicule de police.

Trois policiers blessés lors d’une intervention à Arpajon

Trois policiers ont été blessés lors d’une intervention à Arpajon (Essonne) dans la nuit de mardi à mercredi. L’intervention concernait un deux-roues qui venait d’être volé. Trois suspects ont été interpellés et placés en garde à vue, selon une source proche de l’enquête.

Les forces de l’ordre ont été alertées peu après 3 heures du matin qu’une moto Honda avait été volée et localisée dans le secteur d’Arpajon grâce à un tracker (une balise GPS). Les policiers de la brigade anticriminalité (BAC) de Massy et de Sainte-Geneviève-des-Bois se sont rapprochés pour tenter d’arrêter les voleurs.

Les policiers en civil ont repéré une Renault Laguna avec un homme au volant. Selon une source proche de l’affaire, l’homme s’est débarrassé d’un tracker qui semblait être celui fixé sur la moto. Le suspect, âgé de 27 ans et affirmant être sans domicile fixe, a été immédiatement interpellé. Les policiers ont poursuivi leurs recherches pour retrouver la moto volée.

Une situation qui dégénère

Dans la rue du Dr-Verdié, les policiers sont entrés dans un parking en sous-sol où ils ont trouvé « quatre ou cinq » suspects en train de manipuler une moto correspondant à celle qui a été volée. À côté de la moto se trouvait un utilitaire Renault Trafic, qui semble avoir été utilisé pour transporter le deux-roues. Selon la même source, les voleurs ont refusé de se laisser faire et la situation a rapidement dégénéré. L’un des suspects a démarré avec l’utilitaire et a foncé sur les policiers, renversant l’un d’entre eux. Les autres policiers ont pu s’écarter à temps. Le chauffard a ensuite percuté l’une des voitures de police et a pris la fuite. Les policiers de la BAC ont alors interpellé deux suspects qui sont restés sur place, et qui se sont rebellés violemment. Deux autres suspects ont réussi à prendre la fuite.

Lire aussi :   Attaque de tirs à la Kalachnikov : Trois jeunes visés à Marseille

Deux des policiers ont été blessés lors de l’interpellation des suspects, tandis que le troisième policier est le conducteur de la voiture qui a été percutée. Ils ont été conduits à l’hôpital d’Arpajon pour recevoir des soins, tout comme les deux suspects interpellés dans le parking. Selon notre source, l’un des agents aurait une fracture à un pied et aurait reçu du sang d’un des suspects dans les yeux, nécessitant un traitement préventif. Les deux autres fonctionnaires souffrent de multiples douleurs et contusions.

Retrouvailles avec le véhicule volé

Plus tard dans la nuit, les policiers ont retrouvé le Renault Trafic, vide de tout occupant et accidenté, dans la cité du Pré-Barallon à Saint-Germain-lès-Arpajon, à un peu plus d’un kilomètre du lieu des faits. Claude Carillo, délégué zonal du syndicat Alliance Police Nationale de l’Essonne, a souligné que l’incident aurait pu être bien plus grave et a souhaité un prompt rétablissement à ses collègues. Il réclame également des peines exemplaires à l’encontre des individus interpellés. Le commissariat de Sainte-Geneviève-des-Bois est chargé de l’enquête.