Trois blessés à Ciboure après la chute d’un balcon de 7 mètres de haut

Photo of author

Par Abert

Faits-divers

Trois individus âgés de 19 ans ont été blessés lors d’un incident survenu ce dimanche à Ciboure, dans les Pyrénées-Atlantiques. Leur balcon en bois, situé au deuxième étage d’un immeuble près du fort de Socoa, s’est effondré, causant leurs blessures. Les victimes ont été rapidement prises en charge dans un état relativement urgent.

Grave accident à Ciboure : un balcon s’effondre, faisant trois blessés

Un grave accident s’est produit ce dimanche à Ciboure (Pyrénées-Atlantiques), à proximité du fort de Socoa, sur l’avenue du Commandant-Passicot. Le balcon en bois d’un immeuble s’est effondré, causant des blessures à trois jeunes de 19 ans qui se trouvaient dessus, selon les informations rapportées par France Bleu. L’incident s’est produit vers 14 heures lorsque le balcon est tombé de deux étages, soit une hauteur d’environ sept mètres, laissant les victimes dans un état d’urgence relative.

Les trois jeunes, qui étaient en train de se détendre en fumant au moment de l’accident, ont été rapidement pris en charge par les services d’urgence. Deux d’entre eux ont été transportés à la polyclinique de Saint-Jean-de-Luz, tandis que le troisième, plus gravement blessé, a été conduit au centre hospitalier de Bayonne. Pour l’opération de secours et de sécurisation des lieux, 22 sapeurs-pompiers et huit véhicules, dont une équipe spécialisée en sauvetage déblaiement, ont été mobilisés.

Trois autres personnes qui se trouvaient à l’intérieur de l’appartement au moment de l’effondrement ont été examinées par le médecin du SMUR. Bien qu’étant très choquées, elles ont pu rester sur place.

Le balcon tombe sur une voiture stationnée

Le balcon s’est écrasé sur une voiture qui était stationnée juste en dessous. Heureusement, aucun passant n’a été blessé sur cette avenue principalement fréquentée par des piétons. La police judiciaire et des experts ont été dépêchés sur les lieux pour enquêter sur les causes de l’accident, notamment en raison du ravalement récent de la façade du bâtiment concerné.

Lire aussi :   Décès d'un lycéen de 17 ans grièvement blessé lors d'une «expédition punitive» à Saint-Denis

Eneko Aldana, maire de Ciboure, a souligné dans une déclaration à Sud Ouest que les bâtiments de ce secteur, bien que vieux, sont généralement bien entretenus et qu’aucun incident de ce type n’avait été signalé auparavant. La municipalité a mandaté des experts pour déterminer les circonstances précises de cet accident.