Tirs de fusil de chasse en pleine rue à Paris : Homme blessé, auteur en fuite

Photo of author

Par Abert

Faits-divers

Samedi soir, un homme de 23 ans a été blessé par un tir de fusil de chasse dans le XIVe arrondissement de Paris. Il a été immédiatement transporté à l’hôpital pendant que l’auteur des coups de feu s’est enfui.

Un homme blessé par des tirs de fusil de chasse à Paris

Dans le XIVe arrondissement de Paris, samedi soir, un homme de 23 ans a été la cible de tirs de fusil de chasse en pleine rue, selon les informations obtenues par Abertzale. Touché à la jambe, il a été transporté à l’hôpital sans que son pronostic vital ne soit engagé. L’auteur des coups de feu a réussi à prendre la fuite.

Les détails de l’incident et les premières pistes d’enquête

La police a été alertée vers 23 heures suite à des tirs signalés sur l’avenue de la porte-de-Montrouge, une voie qui donne sur le département des Hauts-de-Seine. En arrivant sur les lieux, les policiers ont découvert un homme dans la rue Jean-Moulin, blessé à la cuisse droite par de nombreux plombs. Les sapeurs-pompiers et les médecins du SAMU sont rapidement intervenus pour lui porter secours. Selon une source proche de l’enquête, la victime, qui réside dans le quartier, n’a pas donné de détails sur les circonstances de l’incident aux policiers, mais a précisé qu’elle était accompagnée de son frère mineur au moment des tirs. Le blessé a été conduit à l’hôpital européen Georges-Pompidou (XVe) et son état n’est pas préoccupant.

Les policiers ont également recueilli le témoignage d’un individu qui se trouvait sur l’avenue de la porte-de-Montrouge au moment des faits. Il a déclaré avoir entendu « deux ou trois détonations » avant de voir un suspect dissimuler un fusil de chasse sous ses vêtements, puis quitter rapidement les lieux à pied après avoir ouvert le feu. Deux étuis de calibre 12 correspondant aux tirs ont été retrouvés sur les lieux.

Lire aussi :   Alerte à la bombe : évacuation du château de Versailles jeudi

Une enquête a été ouverte et confiée au 3e district de police judiciaire (DPJ). Les enquêteurs vont interroger la victime, qui est déjà connue des services de police. Parmi les différentes pistes étudiées, celle d’un règlement de comptes lié au trafic de stupéfiants semble être envisagée.