Tentative d’empoisonnement de ses filles de 6 et 8 ans par une femme à Angoulême, suivie d’une tentative de suicide

Photo of author

Par Abert

Faits-divers

Une femme a été inculpée à Angoulême (Charente) pour avoir essayé de empoisonner ses deux filles, âgées de 6 et 8 ans. Heureusement, les enfants sont sains et saufs.

Une mère de famille tente d’empoisonner ses filles à Angoulême

Un drame familial a été évité de justesse à Angoulême, en Charente, le lendemain de Noël. Une mère de famille a été mise en examen pour avoir tenté d’empoisonner ses deux filles, âgées de 6 et 8 ans, avant de tenter de mettre fin à ses jours, selon les informations de France Bleu.

L’affaire a commencé par un message alarmant publié sur Snapchat mardi soir, où la mère annonçait son intention de « donner à boire » à ses filles pour « les emmener avec elle au paradis ». Inquiet, un proche a rapidement alerté la police d’Angoulême.

Au domicile familial, les policiers ont découvert que la mère avait consommé de l’alcool et pris des médicaments, et qu’elle avait également tenté de faire ingérer les mêmes médicaments à ses filles. Heureusement, les enfants ont eu la présence d’esprit de cacher les médicaments, évitant ainsi une issue dramatique. Lorsque les policiers sont arrivés, ils ont retrouvé les deux jeunes filles près du domicile, saines et sauves.

La mère reconnaît partiellement les faits

La mère, décrite comme étant dans un état de fragilité, a été immédiatement prise en charge et hospitalisée à l’hôpital Camille-Claudel dès le mardi soir. Suite à sa sortie le vendredi 29 décembre, elle a été placée en garde à vue. Lors de ses auditions, elle a reconnu les faits tout en précisant ne s’en souvenir que partiellement, selon les déclarations du parquet.

Lire aussi :   Vol de 4000 euros lors de l'achat d'une voiture à Aubervilliers par un faux vendeur

Elle a été mise en examen pour « empoisonnement sur mineur de moins de 15 ans » et a été placée sous contrôle judiciaire. Parmi les mesures de son contrôle judiciaire, elle doit suivre un traitement médical et il lui est interdit d’entrer en contact avec ses enfants. Les deux fillettes ont quant à elles été placées.