Suicide d’un policier du commissariat de Béziers à son domicile dans l’Hérault

Photo of author

Par Abert

Faits-divers

La police nationale est confrontée à une tragédie : un policier de Béziers s’est malheureusement donné la mort chez lui cette semaine. Malgré une hospitalisation d’urgence, il n’a pas pu être sauvé. Ce triste événement porte à vingt-deux le nombre de suicides au sein de cette institution depuis le début de l’année.

Drame au sein de la police nationale : un policier de Béziers se suicide

Un drame est survenu cette semaine au commissariat de Béziers, dans l’Hérault. Un policier, membre de l’unité d’intervention de police-secours (UIPS) de nuit, a mis fin à ses jours. Malgré les efforts des médecins, il est décédé à l’hôpital dans la nuit de samedi à dimanche. Ce père de famille a été retrouvé pendu à son domicile ce jeudi par ses proches, qui ont immédiatement appelé les secours. Les médecins ont tenté de le sauver en le plongeant dans un coma artificiel, mais malheureusement, leurs efforts ont été vains.

Une nouvelle tragédie qui interpelle sur la situation dans la police nationale

Cet événement tragique a profondément choqué ses collègues, qui vont bénéficier d’une prise en charge psychologique pour les aider à surmonter cette épreuve. Malheureusement, il s’agit du 22ème suicide dans les rangs de la police nationale depuis le début de l’année. Cette série de drames révèle une problématique préoccupante au sein de l’institution, d’autant plus que deux événements similaires ont déjà frappé la police il y a deux semaines.

Face à cette situation alarmante, il est important de rappeler que des dispositifs de prévention et de soutien existent. Le numéro national de prévention du suicide, le 3114, est disponible 24h/24 et 7j/7 pour toute personne ayant des idées suicidaires ou pour leur entourage. Des professionnels sont à l’écoute pour apporter une aide adaptée.

Lire aussi :   Décès à Brest : un homme tente de monter dans son TGV en retard, chute sur les rails et perd la vie

Par ailleurs, une ligne d’écoute spécifique est mise en place pour les fonctionnaires de la police nationale victimes d’agressions ou de menaces. Ils peuvent contacter le 0800 95 00 17 tous les jours de 5 heures à 23 heures. Une cellule de soutien psychologique est également disponible 24h/24 au 0805 230 405. Tous les appels sont anonymes, confidentiels et gratuits.

Plusieurs associations s’engagent activement dans la lutte contre le fléau des suicides au sein de la police nationale. SOS Policiers en Détresse (PEPS-SOS), Assopol et Alerte police en souffrance (APS) sont trois associations qui proposent des actions concrètes pour aider les policiers en difficulté. L’Amicale de la Police Nationale propose également un réseau d’écoute et de soutien pour les membres de la police.