Suicide d’un policier au commissariat de Montluçon dans l’Allier

Photo of author

Par Abert

Faits-divers

Ce lundi, un policier de 42 ans, employé au commissariat de Montluçon dans l’Allier, a malheureusement mis fin à ses jours.

Drame à Montluçon : un policier se suicide à son domicile

Un nouveau drame vient de toucher la police nationale avec le suicide d’un policier de 42 ans. Ce dernier, qui était affecté au commissariat de Montluçon dans l’Allier, a mis fin à ses jours ce lundi en utilisant son arme de service, selon les informations recueillies. Pacsé et père d’une enfant, il travaillait au sein des unités de police-secours (UPS).

Enquête ouverte sur ce nouvel suicide dans la police nationale

Une enquête a été ouverte afin de clarifier les circonstances de ce drame tragique. Il s’agit malheureusement du 23e suicide dans les rangs de la police nationale depuis le début de l’année. Il y a un mois, un policier du commissariat de Béziers avait également mis fin à ses jours.

Si vous ou l’un de vos proches êtes confronté à des pensées suicidaires, n’hésitez pas à contacter le 3114, le numéro national de prévention du suicide, où des professionnels sont disponibles 24h/24 et 7j/7 pour vous écouter et vous soutenir.

Une ligne d’écoute est également mise en place pour les fonctionnaires de la police nationale victimes d’agressions ou de menaces au 0800 95 00 17, tous les jours, de 5 heures à 23 heures. De plus, une cellule de soutien psychologique est accessible 24h/24 au 0805 230 405. Les appels sont anonymes, confidentiels et gratuits.

Dans la lutte contre le fléau des suicides au sein de la police nationale, trois associations se mobilisent : SOS Policiers en Détresse (PEPS-SOS), Assopol et Alerte police en souffrance (APS). L’Amicale de la Police Nationale propose également un réseau d’écoute et de soutien.

Lire aussi :   Trois morts et un blessé grave à Steenbecque : un automobiliste percute des piétons dans le Nord.