Suicide d’un gendarme de 26 ans à son domicile à Versailles

Un événement tragique a eu lieu au sein de la gendarmerie nationale ce samedi. Un gendarme de 26 ans a été découvert sans vie à son domicile à Versailles. Il a malheureusement décidé de mettre fin à ses jours en utilisant son arme de service.

Un gendarme retrouvé sans vie à son domicile, la piste du suicide privilégiée

Un jeune gendarme âgé de 26 ans a été découvert mort à son domicile à Versailles (Yvelines) ce samedi soir, selon les informations recueillies par Abertzale. En dehors de son service, il aurait tragiquement mis fin à ses jours en utilisant son arme de service, d’après les premiers éléments de l’enquête.

C’est sa compagne qui a fait la terrible découverte peu avant 20 heures en rentrant chez eux, situé dans le sud de la ville. Malheureusement, il était déjà trop tard pour sauver le jeune homme. Une enquête a été ouverte afin de déterminer les circonstances exactes du drame et de confirmer la thèse du suicide. Les investigations sont menées par la gendarmerie.

Un triste bilan dans les rangs de la gendarmerie nationale

Depuis le début de l’année, il s’agit malheureusement du 19e suicide au sein de la gendarmerie nationale. Ce chiffre alarmant met en évidence la nécessité de prendre des mesures pour prévenir ces tragédies.

En cas de pensées suicidaires, il est essentiel de ne pas rester seul. Vous pouvez contacter le 3114, le numéro national de prévention du suicide, disponible 24h/24 et 7j/7. Un professionnel sera à votre écoute pour vous apporter l’aide nécessaire. Par ailleurs, les gendarmes disposent également d’un réseau d’accompagnement psychologique au sein de l’Institution, composé de 39 psychologues cliniciens, ainsi que des assistants sociaux des groupements, des aumôniers et des représentants de la concertation.

Lire aussi :   Appel à témoins après la mystérieuse disparition de Maeva dans la nuit du Nouvel An au Havre