Soupçons de viol de plusieurs employées à l’hôpital de la Timone à Marseille : un responsable impliqué

Photo of author

Par Abert

Faits-divers

Un chef du service d’entretien de l’hôpital de la Timone à Marseille a été présenté ce jeudi devant le juge en vue de sa mise en examen. Il est soupçonné d’avoir agressé sexuellement plusieurs de ses employées depuis 2021. À ce stade de l’enquête, trois victimes ont été identifiées.

Un chef d’hôpital soupçonné de viol et d’agression sexuelle sur plusieurs femmes

La sûreté départementale des Bouches-du-Rhône enquête sur une affaire troublante impliquant un chef du service d’entretien de l’hôpital de la Timone à Marseille. Selon les informations d’Abertzale, cet homme âgé de 52 ans est soupçonné d’avoir violé et agressé sexuellement plusieurs femmes qui étaient sous sa responsabilité depuis 2021. Le suspect a été déféré ce jeudi en vue de sa mise en examen.

L’ouverture de l’affaire a été déclenchée par le témoignage d’une employée de 26 ans qui déclare avoir été violée par son supérieur dans un bureau de l’hôpital pendant ses heures de travail. D’après une source proche de l’affaire, cette jeune femme explique que dès son entretien d’embauche, le chef d’hôpital a tenu des propos déplacés. Par la suite, elle aurait été victime de gestes déplacés à caractère sexuel, culminant avec le viol qui aurait été interrompu par l’arrivée d’un autre collègue dans le bureau.

Une autre plaignante, âgée de 37 ans, a également été interrogée par les enquêteurs de la sûreté départementale. Cette femme affirme avoir subi plusieurs viols de la part de son supérieur pendant une période où elle était en arrêt de travail, chez elle. La source précise que le suspect aurait fait miroiter un contrat à durée indéterminée (CDI) en échange de relations sexuelles. Quelques semaines plus tard, la trentenaire s’est vu proposer un contrat à durée déterminée (CDD) qui n’a pas été renouvelé. Elle déclare avoir ensuite refusé de recevoir son supérieur chez elle. Une troisième plaignante a également été identifiée, affirmant avoir été violée sous la contrainte par le suspect.

Lire aussi :   Intervention des policiers à Montfermeil : Ce que l'on sait après la mort d'un homme lors de son interpellation

Une garde à vue de 48 heures et des investigations en cours

Le suspect a été placé en garde à vue mardi et a été interrogé pendant 48 heures par les enquêteurs. Les investigations se poursuivent afin de faire la lumière sur les faits qui lui sont reprochés. Il est important de noter que le suspect est présumé innocent jusqu’à preuve du contraire. Il reste à déterminer combien de victimes auraient été touchées par ses actes.

Le service de communication des hôpitaux universitaires de Marseille (AP-HM) n’a pas pu être joint en ce qui concerne cette affaire.