Soupçons d’agression sexuelle : Le sénateur Joël Guerriau en garde à vue pour avoir drogué une députée

Photo of author

Par Abert

Faits-divers

Le sénateur de Loire-Atlantique, Joël Guerriau, a été arrêté et mis en garde à vue à Paris suite à des soupçons d’agression sexuelle sur une députée, présumée droguée par ses soins. Une enquête a été ouverte et des perquisitions ont été menées à son domicile ainsi qu’au Sénat, afin de recueillir des éléments de preuve concernant ces graves accusations.

Le sénateur Joël Guerriau en garde à vue pour agression sexuelle présumée

Le sénateur Joël Guerriau, membre du parti Les Indépendants, a été interpellé et placé en garde à vue ce jeudi à Paris, dans les locaux du troisième district de police judiciaire (DPJ). Selon les informations révélées par RMC, il est soupçonné d’avoir drogué une députée dans le but de l’agresser sexuellement. Cette information a été confirmée par une source proche de l’affaire.

Joël Guerriau fait l’objet d’une garde à vue pour « administration à une personne, à son insu, d’une substance de nature à altérer son discernement ou le contrôle de ses actes pour commettre un viol ou une agression sexuelle », a confirmé le parquet. De son côté, la députée, dont l’identité n’a pas été divulguée, a déposé plainte.

Présence d’ecstasy dans l’organisme de la victime

Les faits se sont déroulés dans la nuit de mardi à mercredi au domicile parisien du sénateur âgé de 66 ans. La victime affirme avoir consommé un verre en compagnie de Joël Guerriau, mais qu’elle s’est ensuite sentie mal. Elle a quitté les lieux et s’est rendue à l’hôpital, où des prélèvements ont été réalisés. Les résultats ont révélé la présence d’ecstasy dans son organisme, a également confirmé le parquet.

Lire aussi :   Homme de 66 ans roué de coups à Brive-la-Gaillarde : entre la vie et la mort !

Dans le cadre de l’enquête de flagrance, le sénateur a été placé en garde à vue, ce qui n’a pas nécessité la levée de son immunité parlementaire. Les enquêteurs ont effectué une perquisition au domicile du suspect ainsi qu’à son bureau au Sénat, où ils auraient découvert de l’ecstasy.

Joël Guerriau, sénateur de la Loire-Atlantique et banquier de profession depuis 2011, occupe le poste de secrétaire du Sénat et de vice-président de la commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées.