Saisie de cocaïne, héroïne, ecstasy et une arme à feu par les policiers aux Tilleuls au Blanc-Mesnil

Photo of author

Par Abert

Faits-divers

Les forces de police ont procédé à une perquisition ce dimanche dans la cité des Tilleuls au Blanc-Mesnil (Seine-Saint-Denis), au cours de laquelle elles ont découvert des stupéfiants et une arme à feu. Cette opération intervient près de trois semaines après un meurtre par balle lié à un trafic de drogue.

Opération antistupéfiants : saisie de drogue et d’une arme à feu au Blanc-Mesnil

Les policiers ont mené une opération antistupéfiants ce dimanche après-midi dans la cité des Tilleuls, au Blanc-Mesnil (Seine-Saint-Denis). Lors de cette intervention, les hommes de la brigade territoriale de contact (BTC) et de la brigade anticriminalité (BAC), accompagnés d’une équipe cynophile du Val-de-Marne, ont inspecté les parties communes d’un immeuble.

Dans une cave, les forces de l’ordre ont fait une découverte importante. Ils ont saisi plusieurs sacs contenant des produits stupéfiants, dont 350 grammes de résine de cannabis, près de 300 cachets d’ecstasy, une quarantaine de grammes de cocaïne et un peu plus de 200 grammes d’héroïne, selon une source proche de l’affaire. De plus, les policiers ont également mis la main sur une arme à feu semi-automatique de calibre 9 mm, munie d’un chargeur contenant quatre cartouches.

Une enquête a été ouverte pour déterminer l’origine de cette drogue et de cette arme. Les autorités chercheront à remonter la piste des trafiquants et à identifier les personnes responsables de cette saisie.

Un meurtre par balle dans le quartier des Tilleuls

Le quartier des Tilleuls, théâtre d’une opération antistupéfiants ce dimanche, avait déjà été le lieu d’un tragique événement le 17 octobre dernier. Alcime W., âgé de 29 ans, a été abattu par balle alors qu’il était au volant de sa voiture, vers 2 heures du matin. Les premiers éléments de l’enquête suggèrent qu’il s’agirait d’un règlement de comptes lié au trafic de stupéfiants. Le parquet de Bobigny a ouvert une enquête pour « meurtre en bande organisée » et a confié les investigations à la brigade criminelle de la police judiciaire parisienne.

Lire aussi :   Saisie de près de 15 kg de cannabis à Maisons-Alfort : trois hommes interpellés