Saisie de 500 grammes de cocaïne et d’héroïne à Paris : trois hommes interpellés, avec 27 000 euros saisis

Photo of author

Par Abert

Faits-divers

Trois individus présumés de nationalité albanaise ont été arrêtés par les policiers de la Brigade Anti-Criminalité du Xe arrondissement de Paris hier soir, dans le quartier du Marais (IIIe). Une quantité de 500 grammes de cocaïne et d’héroïne, ainsi qu’une somme d’environ 27 000 euros en liquide, ont été découvertes et saisies dans leur logement.

Un trafic de drogue démantelé dans le Xe arrondissement de Paris

Les policiers de la brigade anticriminalité (BAC) du Xe arrondissement de Paris ont réussi à identifier et à arrêter deux individus soupçonnés de trafic de cocaïne et d’héroïne. Leur comportement suspect a attiré l’attention des forces de l’ordre qui ont saisi près de 500 grammes de drogue et plus de 27 000 euros en liquide. Les suspects, qui seraient de nationalité albanaise, ont été placés en garde à vue, selon les informations d’Abertzale.

L’intervention des policiers a débuté en fin d’après-midi alors qu’ils effectuaient une patrouille dans la rue Martel. Ils ont remarqué un homme inquiet assis sur un scooter à l’arrêt, qui scrutait son environnement. Soupçonnant quelque chose d’anormal, les fonctionnaires ont décidé de le surveiller. Quelques instants plus tard, un deuxième homme est sorti d’un immeuble voisin et s’est dirigé rapidement vers le scooter de location. Les deux individus ont ensuite pris la fuite.

La drogue dissimulée dans des pompes à vélo

Les suspects ont pris la direction du IIIe arrondissement. Le passager du scooter est descendu et s’est engouffré dans un immeuble de la rue du Perche, dans le quartier du Marais, tandis que le conducteur a continué sa route. Peu de temps après, un troisième homme est arrivé à vélo et est entré dans la cour du bâtiment. Les policiers en civil se sont présentés à lui et lui ont demandé d’ouvrir la deuxième porte de l’immeuble, qui était verrouillée. Selon une source proche de l’affaire, l’homme s’est décomposé et a simulé un malaise, ne sachant plus quoi faire. Les policiers ont rapidement compris qu’il était complice des deux premiers suspects.

Les forces de l’ordre ont procédé au contrôle de ce troisième homme, qui a tenté de dissimuler une pompe à vélo. À l’intérieur de celle-ci, les policiers ont découvert une dizaine de bonbonnes contenant de la drogue. Au même moment, le premier suspect est sorti de l’immeuble. Les fonctionnaires l’ont également contrôlé et ont trouvé une pompe à vélo contenant une dizaine de bonbonnes de produits stupéfiants. Pendant ce temps, un des agents de la BAC, resté à l’entrée de l’immeuble pour anticiper une possible fuite des suspects, a remarqué l’arrivée d’un autre homme. Surpris de voir les policiers avec ses deux amis, il a été interpellé à son tour.

Lire aussi :   Jeune homme blessé par balle dans un immeuble à Woippy

Des quantités importantes de drogue saisies

Les trois suspects, âgés de 22, 25 et 34 ans, ont été placés en garde à vue. L’un d’entre eux était en possession d’une clé correspondant à la porte d’un appartement situé dans l’immeuble où ils ont été arrêtés. Une perquisition réalisée par les enquêteurs a permis de saisir 27 300 euros en liquide, ainsi que 440 grammes de cocaïne et 20 grammes d’héroïne, conditionnés dans des bonbonnes prêtes à la vente. Chaque bonbonne contient environ un gramme de drogue, qui se vend entre 70 et 80 euros sur le marché illicite parisien.

Les suspects semblaient avoir mis en place un système de livraison de drogue à domicile, une méthode couramment utilisée dans la capitale et les grandes métropoles, et qui a connu une accélération pendant la période du Covid-19. Les policiers surnomment souvent cette pratique « Uber shit ». Les acheteurs passent commande sur Snapchat ou via la messagerie chiffrée Telegram, puis sont livrés chez eux peu de temps après.

La brigade des stupéfiants de la police judiciaire parisienne a été chargée de poursuivre les investigations dans cette affaire. Les trois suspects étaient toujours en garde à vue ce mercredi matin.