Saisie de 18 500 mortiers d’artifice interdits à Mulhouse par les policiers

Photo of author

Par Abert

Faits-divers

Ce vendredi, lors d’une opération, la police a trouvé dans un entrepôt à Mulhouse (Haut-Rhin) 18 500 pièces d’artifice, comprenant des mortiers et des fusées. Ces produits ont été estimés à une valeur de revente de 300 000 euros.

Saisie record de 18 500 feux d’artifice destinés à la revente sur les réseaux sociaux

Ce vendredi matin, les policiers de Mulhouse (Haut-Rhin) ont procédé à la saisie de 18 500 pièces d’artifice qui étaient destinées à la revente sur les réseaux sociaux. Selon une source policière, parmi ces milliers d’engins pyrotechniques se trouvaient des mortiers d’artifice de différentes tailles, des fusées et des chandelles romaines. L’estimation de la valeur de ce stock à la revente s’élève à 300 000 euros. Le propriétaire de cet entrepôt, qui était absent lors de la découverte, sera convoqué pour être interrogé par les enquêteurs. Il est important de souligner que l’achat, la vente, la cession, l’utilisation, le port et le transport de ces feux d’artifice sont interdits par arrêté préfectoral jusqu’au 3 janvier 2024 dans les deux départements alsaciens.

Renforcement des contrôles et mobilisation des forces de l’ordre pour la Saint-Sylvestre

Suite à cette saisie record, le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a félicité les policiers en déclarant : « Bravo aux policiers pour cette saisie record de près de 19 000 mortiers d’artifice à Mulhouse ». Il a également annoncé que les contrôles relatifs à la vente et à la détention des mortiers seraient renforcés à l’approche du réveillon de la Saint-Sylvestre, suite à ses instructions. Cette année, les forces de l’ordre ont saisi plus de 200 000 mortiers, soit une augmentation de 47% par rapport à l’année précédente, selon le ministère de l’Intérieur. Dans le même contexte, à Strasbourg (Bas-Rhin), deux suspects de 23 et 24 ans ont été surpris par les policiers en train de décharger 850 mortiers d’artifice pour les stocker dans un appartement. Bien qu’ils aient été remis en liberté à la fin de leur garde à vue, ils seront jugés en février prochain.

Lire aussi :   Homme de 30 ans retrouvé mort dans la rue à Oise après avoir été heurté par deux conducteurs qui ne s'arrêtent pas.

En vue d’assurer la sécurité des festivités du Nouvel An, le ministre de l’Intérieur a annoncé lors d’une conférence de presse à la préfecture de police de Paris un dispositif de 90 000 membres des forces de l’ordre mobilisés, dont 6000 à Paris. Cette mesure vise à protéger les policiers et les gendarmes qui sont régulièrement visés par des tirs de mortiers d’artifice lors de la nuit de la Saint-Sylvestre.