Sa fille de 12 ans succombe à ses blessures après que sa mère, agricultrice, ait été tuée par un chauffard à Pamiers

Photo of author

Par Abert

Faits-divers

La fille de 12 ans de l’agricultrice, qui a été gravement blessée par le conducteur imprudent ayant foncé sur un point de blocage des agriculteurs à Pamiers ce matin, a malheureusement succombé à ses blessures et est décédée.

Une adolescente succombe à ses blessures après un accident mortel

Dans un tragique accident survenu ce mardi matin sur la RD119 à Pamiers (Ariège), une agricultrice a été tuée par un chauffard. Malheureusement, sa fille âgée de 12 ans, dans un état critique depuis le drame, a également perdu la vie, annonce le procureur de la République de Foix, Olivier Mouysset, dans un communiqué.

Les services de l’hôpital Purpan de Toulouse ont confirmé que l’adolescente « est décédée des suites de ses blessures peu après 19 heures ». Une autopsie des deux victimes sera réalisée par les services de l’institut médico-légal de Toulouse. Le mari de l’agricultrice, également gravement blessé lors de l’accident, est toujours hospitalisé.

Les suspects en garde à vue étaient sous le coup d’une OQTF

Le chauffard responsable de l’accident et ses deux passagers sont actuellement en garde à vue. Le procureur souligne que cette mesure sera prolongée « pour les nécessités de l’enquête, plusieurs investigations étant toujours en cours ». Les trois suspects, tous de nationalité arménienne, faisaient l’objet d’une obligation de quitter le territoire français (OQTF).

D’après les premiers éléments de l’enquête, les faits ne semblent pas avoir un caractère intentionnel. Le chauffard et ses passagers ont emprunté la route nationale 20 malgré le dispositif mis en place pour en interdire l’accès. Dans l’obscurité et en l’absence d’éclairage public à proximité, leur véhicule a percuté un mur de bottes de paille, avant de heurter trois personnes et de terminer sa course contre la remorque d’un tracteur. Une enquête a été ouverte pour homicide involontaire et blessures involontaires.

Lire aussi :   Tentative de home-jacking à Paris : Trois hommes pris en flagrant délit et interpellés par la BRI