Retrouvés au large de Nice, les corps de deux plongeurs sont découverts 30 ans après.

Photo of author

Par Abert

Faits-divers

Les corps de Daniel V., 38 ans, et Christian T., 40 ans, disparus il y a trente ans, ont été découverts dans les profondeurs du « tombant des Américains ». Cette avancée, rendue possible grâce aux progrès de la plongée en eaux profondes, met fin à des années d’incertitude et ravive l’enquête sur un accident sous-marin tragique qui avait bouleversé la communauté de la plongée.

Les corps de deux plongeurs disparus il y a trente ans retrouvés dans les profondeurs marines de Nice

Dans les eaux du « tombant des Américains », un site situé entre le cap de Nice et la rade de Villefranche, une énigme vieille de trente ans a été résolue. Les corps de deux plongeurs, Daniel V., 38 ans, et Christian T., 40 ans, disparus depuis 1993, ont été découverts à des profondeurs vertigineuses de 103 et 118 mètres respectivement, rapporte Nice Matin. Cette découverte met fin à une longue période d’incertitude et de douleur pour leurs familles.

Cette découverte est le résultat des avancées technologiques en matière de plongée, qui permettent maintenant d’explorer des profondeurs jusqu’alors inexplorées. Récemment, deux plongeurs expérimentés, équipés de cette technologie avancée, ont fait cette découverte fortuite, ravivant les souvenirs douloureux d’une tragédie vieille de plusieurs décennies.

France 3 a rapporté que les autorités, sous la direction de la gendarmerie maritime et à la demande du procureur de la République, ont ouvert une enquête pour déterminer les causes exactes de ces décès. Bien que les résultats définitifs de l’identification par analyses génétiques soient encore attendus, il ne fait presque aucun doute dans le milieu de la plongée niçois quant à l’identité des défunts. Le directeur de l’enquête a déclaré à France 3 : « On en est au début de l’identification. Les analyses sont très complexes à réaliser, les corps étant très détériorés. Seule certitude à ce stade, il s’agit de deux hommes ».

Un survivant parmi les trois amis

L’histoire de cette tragédie remonte au 4 décembre 1993. Trois amis, passionnés de plongée profonde, ont décidé d’explorer le « tombant des Américains », un endroit réputé pour sa beauté mais aussi pour ses dangers. Malheureusement, la sortie sous-marine s’est rapidement transformée en cauchemar. Alors qu’ils se trouvaient à environ cinquante mètres de profondeur, l’un des plongeurs a rencontré des problèmes. Malgré les tentatives de ses camarades pour l’aider, la situation a dégénéré.

Lire aussi :   Découverte de 17 kg de cannabis dans la voiture d'un chauffard lors d'un contrôle à Paris

Philippe, alors le plus jeune du groupe à 22 ans, a réussi à remonter à la surface, mais sa remontée précipitée, sans respecter les paliers de décompression nécessaires, a eu de graves conséquences sur sa santé. Il a été immédiatement pris en charge par les sapeurs-pompiers et conduit au caisson hyperbare de l’hôpital Pasteur. En parallèle, une opération de recherche a été lancée par le CROSS Med, impliquant la Société nationale de sauvetage en mer et la Sécurité civile, mais ces efforts ont été vains.

Richard Vial, responsable du Centre international de plongée à Nice, interrogé par France 3, se souvient de cet événement tragique, soulignant les limites techniques de l’époque et les circonstances de l’accident. Les avancées dans le matériel de plongée depuis les années 90, notamment l’introduction de mélanges gazeux spéciaux et de recycleurs d’oxygène, ont rendu possible cette découverte récente.

Cette trouvaille, près de trente ans après la tragédie, a secoué la communauté des plongeurs et apporté un certain réconfort aux familles des disparus, leur permettant enfin de faire leur deuil. Le « tombant des Américains », désormais célèbre pour sa beauté mais aussi pour son rôle dans cette tragédie, continue de fasciner et de rappeler les risques inhérents à la plongée en eaux profondes.