Retrouvées sans vie à leur domicile, une femme et ses jumelles de 7 ans dans le Doubs.

Photo of author

Par Abert

Faits-divers

Une enquête criminelle a été ouverte après la découverte des corps sans vie d’une mère et de ses jumelles âgées de sept ans à leur domicile dans le département du Doubs. Les gendarmes ont effectué des constatations sur les lieux.

Une mère et ses jumelles retrouvées mortes à Grand’Combe-Châteleu

Un terrible drame s’est déroulé ce lundi dans la commune de Grand’Combe-Châteleu, dans le département du Doubs. Une femme âgée de 51 ans et ses fillettes jumelles de sept ans ont été découvertes sans vie dans leur domicile, selon les informations rapportées par le journal L’Est Républicain. Les autorités ont ouvert une enquête afin de faire la lumière sur cette tragédie.

La macabre découverte a eu lieu en début d’après-midi, après que l’institutrice des enfants ait signalé leur absence à l’école. Inquiet, le père des jumelles s’est rendu au domicile de son ex-femme qui était fermé à clé. Avec l’aide des pompiers et des gendarmes, il a pu accéder à l’intérieur de la maison où les corps sans vie de la mère et des fillettes ont été retrouvés, les jumelles gisant dans leur lit.

Le père, en état de choc, a été évacué vers l’hôpital. Les enquêteurs ont procédé à des constatations et aux relevés de traces et indices pour tenter de comprendre les circonstances de ce drame.

Aucune arme ni épanchement de sang retrouvés près des corps

Selon les déclarations du procureur de la République de Besançon, Étienne Manteaux, à L’Est Républicain, aucune arme ni « épanchement de sang » n’ont été constatés à proximité des corps. Les circonstances exactes du décès des victimes demeurent incertaines, bien que la piste d’un double infanticide suivi d’un suicide soit déjà envisagée. « Il est encore trop tôt pour affirmer cela avec certitude », a précisé le magistrat.

Lire aussi :   Enfant de 10 ans menace d'attentat sur TikTok : parents en garde à vue à Cambrai

Le couple, qui était séparé depuis 2021 après vingt ans de vie commune, aurait traversé des difficultés liées à cette rupture. Le père n’a pas encore été interrogé par les enquêteurs en raison de son état de choc, ont indiqué nos confrères.

Des autopsies sont prévues afin de déterminer les causes exactes du décès. L’enquête est actuellement menée par les gendarmes de la section de recherches de Besançon.