Randonneuse disparue à Isola 2000 retrouvée morte grâce à un drone

Photo of author

Par Abert

Faits-divers

Une femme de 52 ans, originaire de Nice, est décédée lors d’une randonnée à Isola 2000. Les recherches effectuées par les équipes de la CRS Montagne et du PGHM, avec l’aide d’un drone et d’un hélicoptère, ont malheureusement abouti à la découverte de son corps. Le parquet de Nice a ouvert une enquête pour comprendre les circonstances de cet événement tragique.

Une randonneuse retrouvée morte après une randonnée en raquettes

Une randonneuse âgée de 52 ans, originaire de Nice, a été retrouvée sans vie ce lundi 22 janvier vers 10h30 à Isola 2000 (Alpes-Maritimes), selon les informations rapportées par Nice Matin. La victime, qui était partie seule en raquettes dimanche après-midi, avait été signalée comme disparue par ses proches inquiets.

Les recherches, lancées dès dimanche, ont été menées en collaboration entre la CRS Montagne (Police nationale) et le Peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM). Les opérations de secours ont mobilisé un hélicoptère de la sécurité civile, une équipe cynophile, des sapeurs-pompiers et des pisteurs. Environ vingt militaires ont participé aux recherches, selon la gendarmerie.

La maire d’Isola, Mylène Agnelli, avait exprimé sa grande inquiétude lundi matin, soulignant les températures glaciales atteignant jusqu’à -8, -9°C la nuit précédente. Ces conditions difficiles ont renforcé les craintes concernant la sécurité de la randonneuse.

Son corps localisé grâce à un drone

Le corps de la quinquagénaire a finalement été retrouvé grâce à l’utilisation d’un drone déployé par la police nationale, qui a suivi ses traces. Son téléphone portable avait cessé de fonctionner en fin d’après-midi dimanche, probablement en raison du froid, la température étant descendue à moins dix degrés pendant la nuit.

Lire aussi :   Enquête ouverte après le viol d'une jeune femme aux urgences à l'hôpital de Lisieux, un suspect en fuite

La victime, qui séjournait avec sa famille dans une résidence hôtelière d’Isola, aurait suivi une ligne de crêtes sur le secteur du Pelvos. Le parquet de Nice a ouvert une enquête pour disparition inquiétante dès lundi matin afin de déterminer les circonstances de cette tragédie. Les enquêteurs examinent les hypothèses d’un malaise, d’une chute ou d’une éventuelle désorientation.