Professeur du Havre placé en garde à vue pour avoir brandi un couteau devant ses élèves

Photo of author

Par Abert

Faits-divers

Un enseignant du lycée Claude-Monet au Havre a été placé en garde à vue jeudi, soupçonné d’avoir exhibé un couteau devant ses élèves en classe. Suite au signalement du rectorat, le parquet a ouvert une enquête.

Soupçons sur un professeur d’histoire du lycée Claude-Monet au Havre

Un enseignant d’histoire du lycée Claude-Monet au Havre (Seine-Maritime) est actuellement soupçonné d’avoir exhibé un couteau en classe devant ses élèves samedi dernier, selon les informations rapportées par le journal Paris-Normandie. Cette situation a suscité de vives inquiétudes au sein de l’établissement, entraînant l’ouverture d’une enquête par le parquet du Havre.

Placement en garde à vue et mesures prises par le rectorat

Ce jeudi matin, le professeur en question a été placé en garde à vue, selon une source proche de l’affaire, confirmant les informations publiées par Le Figaro. Cette décision fait suite à un signalement émanant du rectorat, qui avait déjà pris des mesures immédiates à l’encontre de l’enseignant. Le rectorat a ainsi confirmé qu’un incident s’était produit le samedi 21 octobre, entraînant l’interruption d’un cours et la convocation immédiate de l’enseignant par la direction. Par ailleurs, l’enseignant a été examiné par un médecin ce mercredi, et une cellule d’écoute a été mise en place pour le personnel et les élèves.

Le parquet du Havre a annoncé l’ouverture d’une enquête pour « violences avec usage ou menace d’une arme » suite au signalement du rectorat. Selon le procureur Bruno Dieudonné, cette enquête porte notamment sur des violences avec usage ou menace d’une arme sans incapacité, ainsi que sur le port sans motif légitime d’une arme blanche ou incapacitante de catégorie D. Il a précisé que pour le moment, aucune plainte n’avait été déposée.

Lire aussi :   18 ans, chauffard sous bracelet électronique à Aix-en-Provence, se rebelle et crache sur les policiers

« Nous allons tous être tués »

Selon le journal Paris-Normandie, l’enseignant aurait sorti et exhibé un couteau devant les élèves, avant de proférer des propos inquiétants et violents, juste après avoir rendu hommage à Samuel Paty et Dominique Bernard. Une source policière citée par Le Figaro indique que le professeur aurait soudainement exhibé un Opinel sorti de son sac en plein cours, tout en tenant des propos troublants tels que « de toute façon, nous allons tous être tués, comme Cabu et Paty, mais je ne me laisserai pas faire ».