Procès pour diffamation contre Kheira Hamraoui : le journaliste indépendant Romain Molina sera jugé

Photo of author

Par Abert

Faits-divers

Romain Molina, un journaliste indépendant spécialisé dans le football, est actuellement confronté à des poursuites judiciaires pour « diffamation publique envers un particulier ». Ces accusations font suite aux déclarations de Molina concernant l’agression subie par Kheira Hamraoui, ancienne joueuse du PSG, en 2021.

Romain Molina renvoyé devant le tribunal correctionnel pour diffamation envers Kheira Hamraoui

Romain Molina, journaliste indépendant connu pour ses ouvrages sur les aspects sombres du monde du football, sera jugé pour diffamation publique envers Kheira Hamraoui, ancienne joueuse du Paris-Saint-Germain. Une juge d’instruction du tribunal judiciaire de Paris a signé une ordonnance de renvoi devant le tribunal correctionnel (ORTC) le lundi 29 janvier, rapporte BFMTV.

Les faits reprochés à Romain Molina remontent à ses propos concernant une violente agression à coups de barre de fer dont Kheira Hamraoui a été victime en novembre 2021 à Chatou (Yvelines). Dans une vidéo publiée sur YouTube, le journaliste avait déclaré : « Il y a tellement de gens qui veulent se venger d’elle pour des affaires de vie privée qu’on ne sait plus vraiment où regarder. »

En février 2022, l’avocat de Kheira Hamraoui, Me Saïd Harir, a déposé plainte pour diffamation publique et injure envers un particulier, visant également l’influenceur Marc Blata. Une information judiciaire a été ouverte en avril 2022, aboutissant à la mise en examen de Romain Molina. L’influenceur, quant à lui, a bénéficié d’un non-lieu.

Une première étape de reconnaissance pour Kheira Hamraoui

L’avocat de Kheira Hamraoui, Me Saïd Harir, a souligné que sa cliente, déjà victime d’une agression physique, a également dû faire face à des violences en ligne. Selon lui, le renvoi de Romain Molina devant la juridiction correctionnelle constitue une première étape de reconnaissance pour Kheira Hamraoui et les victimes de cyberharcèlement.

Lire aussi :   Meurtre à Toulouse : Adolescente de 16 ans tuée à l'arme blanche, beau-père retrouvé mort par balle

De son côté, l’avocat de Romain Molina, Me Mokhtar Abdennouri, a indiqué que le parquet de Paris avait requis un non-lieu. Il a ajouté que les détails de l’affaire ne méritent pas d’être commentés à ce stade et seront discutés en détail devant le tribunal de jugement.