Policiers agressés au couteau à Lyon : un fonctionnaire blessé

Photo of author

Par Abert

Faits-divers

Un agent de la brigade anticriminalité (BAC) a été blessé au bras droit par une arme blanche à Lyon lors d’une altercation dans la nuit de samedi à dimanche. Heureusement, les deux policiers ont été protégés par leurs gilets pare-balles. L’agresseur est toujours en fuite, mais un complice présumé a été arrêté.

Un policier de la BAC blessé lors d’une intervention à Lyon

Durant une intervention dans la nuit de samedi à dimanche à Lyon, un policier de la brigade anticriminalité (BAC) a été blessé à l’arme blanche. Selon une source proche de l’affaire, l’agresseur est en fuite, mais l’un de ses complices présumés, âgé de 17 ans, a été interpellé et placé en garde à vue. L’information a été confirmée par le journal « Le Progrès ».

Les forces de l’ordre ont été appelées vers 02h20 pour intervenir lors d’une rixe impliquant une dizaine de personnes à l’angle de la rue Simon-Maupin et de la rue de la République, près de la place Bellecour (2e). Pendant que l’un des suspects était interpellé, un autre homme a poignardé deux policiers dans le dos. Heureusement, les fonctionnaires étaient protégés par leur gilet pare-balles, évitant ainsi des blessures plus graves. Malgré cela, l’un des policiers a été blessé au bras droit et a reçu trois points de suture. Les sapeurs-pompiers l’ont conduit à l’hôpital où une incapacité totale de travail de douze jours lui a été attribuée.

L’agresseur a réussi à s’enfuir, mais les forces de l’ordre ont pu appréhender un autre homme qui se trouvait avec lui grâce aux vidéoprotections. Une enquête a été ouverte pour faire la lumière sur cette affaire.

Le syndicat Alliance dénonce des « tentatives d’homicide »

Dans un communiqué, le syndicat Alliance Police Nationale exprime sa colère et qualifie les événements de « tentatives d’homicide ». Il souligne que les deux policiers doivent certainement leur survie aux gilets pare-balles qu’ils portaient. Le syndicat rappelle également un incident similaire survenu le 28 septembre dernier, où un de leurs collègues de la BAC Centre a été violemment percuté par un individu refusant un contrôle à bord d’un deux-roues, entraînant plusieurs blessures.

Lire aussi :   Enquête contre le NPA pour apologie du terrorisme en Israël, annonce Darmanin

Le syndicat Alliance dénonce cette violence gratuite et systémique envers les forces de l’ordre et déplore le sentiment d’impunité des auteurs. Il attend une réponse pénale ferme face à la gravité de ces faits.

Un policier de la BAC blessé lors d’une intervention à Lyon

Un policier de la brigade anticriminalité (BAC) a été blessé à l’arme blanche lors d’une intervention à Lyon. L’agresseur est en fuite mais un de ses complices a été arrêté. Les forces de l’ordre ont été appelées pour une rixe impliquant plusieurs personnes. Pendant l’interpellation d’un suspect, un autre homme a poignardé deux policiers. Heureusement, ils étaient protégés par leur gilet pare-balles. L’un des policiers a tout de même été blessé et a dû être hospitalisé. Une enquête est en cours.

Le syndicat Alliance exprime sa colère

Le syndicat Alliance Police Nationale condamne fermement ces actes de violence envers les forces de l’ordre. Il souligne le rôle crucial des gilets pare-balles dans la protection des policiers et rappelle un incident similaire récent. Le syndicat demande une réponse pénale conséquente pour ces faits graves.

Les policiers de la BAC font face à des situations dangereuses et risquent leur vie pour maintenir l’ordre public. Il est essentiel de soutenir et de condamner fermement toute forme de violence à leur encontre. La sécurité des forces de l’ordre doit être une priorité pour garantir la protection de tous.