Policier ouvre le feu à Soissons lors d’un refus d’obtempérer, chauffard percute le véhicule de la BAC

Photo of author

Par Abert

Faits-divers

Selon les informations d’Abertzale, un individu a délibérément refusé de se soumettre à l’ordre des policiers de la Brigade Anti-Criminalité à Soissons dans la nuit de lundi à mardi. Il aurait même tenté de renverser l’un des agents, qui a alors été contraint de faire usage de son arme à feu. Après avoir heurté le véhicule des policiers, le chauffard a pris la fuite.

Un policier tire sur un chauffard en fuite à Soissons

Dans la nuit de lundi à mardi, un policier de la brigade anticriminalité (BAC) a ouvert le feu à Soissons (Aisne) lors d’une intervention visant à arrêter un chauffard en fuite, selon les informations obtenues par Abertzale. Malheureusement, le suspect a réussi à échapper à la police et une enquête a été lancée pour élucider les circonstances de l’incident.

Vers 1 heure du matin, une patrouille de la BAC a sommé un automobiliste, qui roulait à contresens, de s’arrêter pour un contrôle. Malgré l’ordre, le conducteur a refusé d’obtempérer et a accéléré. Poursuivi par les forces de l’ordre, le fuyard s’est retrouvé rapidement bloqué dans une impasse.

Le chauffard fonce sur un policier avant de prendre la fuite

Afin de tenter d’interpeller le chauffard, les policiers ont quitté leur véhicule et se sont approchés du suspect. Cependant, ce dernier a fait demi-tour et aurait délibérément foncé sur l’un des policiers. Dans un geste de légitime défense, le policier a ouvert le feu en visant les pneus du véhicule. Malgré cela, le suspect a réussi à percuter le véhicule de la BAC avant de s’échapper.

Par la suite, la voiture du chauffard a été retrouvée abandonnée, sans aucun occupant. Les policiers n’ont pas trouvé de traces de sang à l’intérieur du véhicule lors des constatations. Cependant, les deux pneus avant étaient crevés. Les investigations ont été confiées au commissariat de Soissons afin de faire toute la lumière sur cette affaire.

Lire aussi :   Vol à main armée à Marseille : Greg Yega des «Marseillais» victime, deux suspects arrêtés