Plainte pour diffamation déposée par Karim Benzema contre Éric Zemmour

Karim Benzema, lauréat du Ballon d’or 2022, a intenté une action en diffamation contre Éric Zemmour, président du parti Reconquête. Cette démarche fait suite à des déclarations faites en octobre dernier.

Karim Benzema porte plainte contre Éric Zemmour pour diffamation concernant des propos tenus en octobre dernier

Karim Benzema, avant-centre du club saoudien d’Al-Ittihad et Ballon d’or 2022, a déposé une plainte avec constitution de partie civile pour diffamation contre Éric Zemmour, candidat à l’élection présidentielle 2022 et président du parti Reconquête. Cette plainte fait suite à des déclarations faites par Éric Zemmour lors de l’émission Télématin sur France 2 le 19 octobre. Dans ces propos, Éric Zemmour avait mis en relation Karim Benzema avec les assassinats terroristes des professeurs Dominique Bernard et Samuel Paty. Karim Benzema conteste ces accusations et déclare qu’il n’a pas joué en équipe de France par accident ou pour l’argent. Il réfute également les affirmations selon lesquelles il ne serait pas Français de cœur et n’aimerait pas la France, en rappelant qu’il est né et a grandi en France.

Dans sa plainte, Karim Benzema dénonce l’extrapolation d’Éric Zemmour et estime que ses propos sont consternants de mépris et d’ignorance, voire d’obscurantisme. Il accuse Éric Zemmour de prétendre que chaque musulman est un ennemi déterminé à tuer ceux qui ne le sont pas.

Karim Benzema dépose également une plainte contre Gérald Darmanin pour diffamation

En plus de sa plainte contre Éric Zemmour, Karim Benzema a également porté plainte pour diffamation contre le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin. En octobre dernier, Gérald Darmanin avait accusé Karim Benzema d’entretenir des liens avec l’organisation des Frères musulmans, affirmant sur CNews que « Karim Benzema est en lien, on le sait tous, notoire, avec les Frères musulmans ». Karim Benzema conteste ces accusations et a engagé une action en justice contre le ministre de l’Intérieur.

Lire aussi :   Adolescent de 15 ans tué «dans des circonstances violentes» à Ézanville