Opération « Place nette » à Arles : 300 000€ saisis et six trafiquants présumés écroués

Photo of author

Par Abert

Faits-divers

D’après les informations de Abertzale, un réseau de trafic important a été découvert dans la cité du Trébon. Le principal suspect aurait orchestré ses activités depuis sa cellule de prison.

Démantèlement d’un réseau de trafiquants de drogue dans le quartier du Trébon à Arles

Le quartier du Trébon, situé à Arles dans les Bouches-du-Rhône, a récemment été le théâtre d’un important démantèlement. Selon les informations d’Abertzale, six individus soupçonnés d’appartenir à un réseau de trafiquants de drogue ont été arrêtés et placés en détention provisoire le 20 octobre dernier.

Cette opération, menée par les enquêteurs de l’office antistupéfiants (OFAST) de la police judiciaire de Marseille, s’inscrit dans le cadre de l’opération « Place nette ». L’objectif de cette opération est de lutter contre le trafic de drogue dans les quartiers infestés par le narcobanditisme.

Les premières investigations révèlent que le commanditaire de ce trafic, actuellement détenu à la maison d’arrêt du Pontet en Vaucluse, s’appuyait sur deux lieutenants pour gérer ses activités sur plusieurs points de vente de drogue dans le quartier du Trébon. Trois fournisseurs de drogue, liés à ce réseau, ont également été identifiés. Le 16 octobre, les enquêteurs de l’OFAST Marseille, assistés par la brigade cynophile de la direction départementale de la police nationale (DDPN) des Bouches-du-Rhône, ont procédé à une vaste opération d’interpellation.

Saisie de deux armes de poing et d’une importante quantité d’argent liquide

Les policiers ont saisi plus de 160 000 euros en argent liquide, ainsi que deux pistolets semi-automatiques de marque CZ et de calibre 11,43mm, lors de cette opération. Une source proche de l’affaire estime que la valeur totale des saisies réalisées à l’encontre de ces trafiquants s’élève à près de 300 000 euros. Malgré ces résultats encourageants, la police reste vigilante car le trafic de drogue se renouvelle constamment dans la région.

Lire aussi :   Homme poignardé à mort à son domicile à Paris, sa compagne en garde à vue