Morts et comas à Bordeaux : Deux hommes adeptes des soirées «chemsex» retrouvés, deux autres en danger

Photo of author

Par Abert

Faits-divers

La semaine dernière, deux hommes sont décédés à Bordeaux (Gironde) suite à des soirées « chemsex ». Deux autres ont également été hospitalisés dans un état de coma.

Série d’overdoses à Bordeaux liées aux soirées « chemsex »

Deux décès et deux hommes plongés dans le coma à Bordeaux (Gironde) en quelques jours, suite à des overdoses sur fond de soirées « chemsex », une pratique consistant à consommer des produits stupéfiants pour intensifier les rapports sexuels. Deux hommes ont été retrouvés sans vie le 12 mars dernier, tandis que deux autres ont été hospitalisés dans un état comateux. Heureusement, ces deux derniers ont depuis récupéré sans encombre, contrairement à ce qui avait été initialement rapporté.

Enquête sur les produits consommés et les circonstances des décès

Le parquet de Bordeaux a confirmé que deux hommes nés en 1977 et 1980 ont été découverts morts dans un appartement de la ville le 12 mars vers 20h20. Les premières investigations ont révélé que les deux hommes avaient consommé des drogues lors de leurs activités sexuelles, menant à une overdose fatale. L’enquête a été requalifiée en homicide involontaire en raison de la présence de stupéfiants dans le logement et des éléments recueillis sur place. Les autopsies ont exclu l’intervention d’une tierce personne dans les décès, et des analyses toxicologiques sont en cours pour confirmer les substances impliquées.

Un homme de 61 ans victime d’une overdose

Le 16 mars, un homme de 61 ans a été retrouvé inconscient chez lui à Bordeaux, après avoir consommé des produits toxiques en compagnie de deux autres individus. Les analyses ont confirmé la présence de 3MMC, kétamine et poppers sur les lieux. Heureusement, la victime a été prise en charge à temps et est désormais hors de danger. Une enquête pour trafic de stupéfiants et blessures involontaires a été ouverte, et la victime devra être interrogée par les autorités.

Lire aussi :   Paris : Interpellation de l'auteur présumé après une grave agression à coups de couteau devant un bar

Un autre homme âgé de 40 ans a également été retrouvé dans le coma à son domicile, avec des substances illicites et du matériel de conditionnement. Après son hospitalisation, il a été placé en garde à vue pour importation, acquisition et vente de stupéfiants. Son jugement est prévu pour le 22 avril prochain.

Les trois enquêtes sont actuellement entre les mains de la division criminelle territoriale, sans lien établi pour l’instant entre les différentes affaires, selon le procureur de la République.