Mis en examen et écroués, trois suspects dans le meurtre par balles d’un jeune homme à Livet-et-Gavet

Photo of author

Par Abert

Faits-divers

Trois individus ont été inculpés en relation avec le meurtre d’un jeune homme de 20 ans à Rioupéroux, Isère. Deux des suspects ont été placés en détention provisoire, tandis que le troisième a été soumis à un contrôle judiciaire. L’enquête, qui est toujours en cours, vise à élucider les circonstances de ce tragique événement.

Trois suspects mis en examen dans l’affaire du meurtre d’un jeune homme de 20 ans en Isère

Trois individus ont été officiellement inculpés ce mardi 31 octobre dans le cadre de l’enquête sur le meurtre d’un jeune homme de 20 ans survenu dimanche dernier à Rioupéroux, près de Livet-et-Gavet en Isère. Le parquet de Grenoble a annoncé que deux des suspects ont été placés en détention provisoire, tandis que le troisième a été remis en liberté sous contrôle judiciaire.

Le drame dans la soirée de dimanche

Le dimanche 29 octobre au soir, la victime a été gravement blessée et déposée devant la clinique des Cèdres à Echirolles. Malgré les tentatives de réanimation, le jeune homme a malheureusement succombé à ses blessures dans la soirée. L’incident s’est déroulé dans un virage en épingle menant au hameau des Clos, un lieu de rassemblement habituel pour les jeunes du village.

Dès les premières heures, l’enquête a été confiée à la brigade de gendarmerie de La Mure et à la section de recherches de Grenoble. Une instruction judiciaire a été ouverte pour les chefs d’accusation d’assassinat, tentative d’assassinat et détention d’arme ou de munition de catégorie B.

La victime touchée par deux tirs

Le procureur de la République de Grenoble, Éric Vaillant, a fourni des détails sur le déroulement de l’affaire. Selon lui, un différend dont la nature reste à établir serait à l’origine du drame. L’autopsie a également révélé que la victime avait été atteinte par deux projectiles. Deux types de munitions ont été découverts sur les lieux, suggérant l’utilisation de deux armes différentes. Les trois suspects nient toute possession d’arme à feu et, par conséquent, toute implication dans les tirs. Le rôle précis de chaque protagoniste devra être éclairci par le juge d’instruction, a ajouté le procureur.

Lire aussi :   Suicide d'un homme devant le Palais de Justice à Marseille avec une arme à feu

Parmi les trois suspects figurent un ami de la victime âgé de 21 ans et un homme de 32 ans qui a transporté la victime à la clinique. Le troisième suspect est un homme de 30 ans, avec qui les deux autres suspects et la victime auraient eu un différend dont la nature sera déterminée par les enquêteurs. Des témoins ont identifié ce troisième suspect comme étant l’auteur des coups de feu mortels, selon Éric Vaillant. Les investigations en cours permettront d’établir les faits de manière plus précise.