Miramas : Préjudice estimé à 1,2 million d’euros après le vol de 25 voitures de luxe par des individus utilisant de faux documents

Photo of author

Par Abert

Faits-divers

Un vol de 25 voitures haut de gamme a été perpétré pendant dix jours au sein d’une société de transport et de logistique à Miramas, près d’Istres (Bouches-du-Rhône). Les malfaiteurs ont utilisé de faux documents pour se faire passer pour des livreurs. Le montant du préjudice est estimé à 1,2 million d’euros. Une enquête a été initiée.

Des malfaiteurs utilisent de faux documents pour voler 25 voitures haut de gamme

Des malfaiteurs ont réussi à voler 25 voitures haut de gamme en utilisant de faux documents. Ces véhicules étaient stockés sur le parking d’une société de logistique et transport à Miramas, près d’Istres (Bouches-du-Rhône). Ils étaient entreposés à cet endroit en attendant d’être livrés dans différents garages de la région. Selon les informations d’Abertzale, ce vol a duré près de dix jours, du 15 décembre au 26 décembre.

Les voleurs ont utilisé le même mode opératoire à chaque fois. Ils se sont fait passer pour des livreurs en présentant de faux documents, dont des bordereaux de sortie avec le cachet de la société. Les employés ont été trompés par cette ruse, permettant aux malfaiteurs de voler les véhicules.

Plusieurs marques de voitures volées, un préjudice estimé à 1,2 million d’euros

Les voleurs ont réussi à s’emparer de plusieurs SUV de type Audi Q3 et Q5, ainsi que d’une puissante Audi RS4, une RS7, des Mercedes, des Seat et un SUV Range Rover Sport. Le préjudice total est estimé à 1,2 million d’euros. Malheureusement, l’un des véhicules a été retrouvé brûlé dans le 15e arrondissement de Marseille. Les enquêteurs ont effectué des constatations pour tenter de trouver des traces et des indices.

Lire aussi :   Agression et vol à domicile en pleine nuit d'une femme de 75 ans à Neuilly-Plaisance

Une enquête pour escroquerie en bande organisée et association de malfaiteurs a été ouverte. Les policiers de la sûreté départementale des Bouches-du-Rhône (SD 13) sont chargés des investigations. Le parquet d’Aix-en-Provence, sollicité par Abertzale, n’a pas donné de suite concernant cette affaire.