Menace de mort chez lui par un livreur : un policier marseillais en danger

Photo of author

Par Abert

Faits-divers

Un livreur a menacé de mort un policier en repos chez lui dans le 12e arrondissement de Marseille. Le suspect, âgé de 28 ans et déjà connu des services de police, a été arrêté et placé en garde à vue.

Menaces de mort à l’encontre d’un policier à Marseille : un livreur interpellé

Un policier en repos résidant dans le 12e arrondissement de Marseille a été confronté à des menaces de mort de la part d’un livreur qui était venu lui apporter son dîner vendredi soir. L’individu suspect, âgé de 28 ans, a été arrêté et placé en garde à vue, selon les informations obtenues par Abertzale.

L’incident s’est produit aux alentours de 23h30, lorsque ce fonctionnaire, en service à Marseille, a commandé un repas livré à son domicile. Lorsque le livreur s’est présenté à sa porte, le policier a tenu à lui faire remarquer que le délai de livraison avait été un peu long. La situation a alors rapidement dégénéré. Le livreur aurait déclaré : « Je sais que tu es un condé (argot pour policier, ndlr). Je connais ton adresse, on va revenir avec des potes pour te ‘kalacher' ».

Le policier a immédiatement composé le 17 et le livreur, âgé de 28 ans et déjà connu des services de police, a été arrêté peu de temps après et conduit au commissariat. Une source proche de l’affaire a révélé que le nom de cet individu apparaissait dans un dossier de vol à main armée remontant à sa majorité. De son côté, le policier a déclaré ne pas comprendre comment il a pu être reconnu. Une enquête a été ouverte pour faire la lumière sur cette affaire.

Lire aussi :   Chauffard refuse d'obtempérer et fonce sur policiers au Blanc-Mesnil

« Nous sommes constamment sous pression, que ce soit pendant ou en dehors du service »

Rudy Manna, porte-parole du syndicat Alliance Police Nationale, a exprimé son indignation face à cet incident. « Lorsqu’on est policier aujourd’hui, on l’est 24h/24. Même lorsque nous sommes chez nous, dans l’intimité de notre foyer, en train de nous faire livrer un repas, nous pouvons être menacés de mort », a-t-il déploré dans une interview avec Abertzale. « Le simple fait d’être reconnu par un livreur, qui n’hésite pas à menacer notre collègue et à annoncer son intention de revenir avec des amis pour le tuer, souligne à quel point exercer ce métier est devenu extrêmement difficile. Nous sommes constamment sous pression, que ce soit pendant ou en dehors du service ».

Rudy Manna a ensuite souligné la nécessité de renforcer la position des forces de l’ordre et de l’État. « Il est impératif de revaloriser le métier de policier, ainsi que les fonctions régaliennes de l’État. Pour cela, des changements radicaux sont nécessaires. Nous devons viser un État fort et une police forte. Face aux menaces quotidiennes auxquelles les policiers sont confrontés, il est évident que nous sommes encore loin de cet idéal ».