Marseille : Ivre et sans permis, un homme en situation irrégulière blesse policiers avant d’être relâché

Photo of author

Par Abert

Faits-divers

Un individu âgé de 29 ans a été arrêté à Marseille pour conduite sans permis et en état d’ébriété. Il a résisté violemment à son arrestation, causant des blessures à deux agents de police. En situation irrégulière et étant sous le coup d’une obligation de quitter le territoire (OQTF), il a été relâché en attendant son jugement en mars 2024.

Interpellation d’un automobiliste alcoolisé et sans permis

Lundi 16 octobre, les policiers de la compagnie départementale d’intervention (CDI) ont procédé à l’interpellation d’un automobiliste âgé de 29 ans à Marseille. Lors de cette arrestation, l’individu, qui était alcoolisé et n’avait pas de permis de conduire, s’est violemment rebellé. Il a ensuite été placé en garde à vue. Une source proche de l’affaire a révélé que le suspect, en situation irrégulière en France, faisait l’objet d’une obligation de quitter le territoire (OQTF) conformément à l’article publié par Valeurs Actuelles.

Un contrôle routier qui dégénère

Tout a commencé vers 14h30 par un simple contrôle routier de routine. Un équipage de la CDI était positionné sur la place Marceau, dans le 3e arrondissement de Marseille, lorsque les policiers ont demandé à l’automobiliste, conduisant une Citroën Xsara, de s’arrêter pour un contrôle. Celui-ci a obtempéré. Les agents ont rapidement remarqué qu’il avait des difficultés à s’exprimer et qu’il semblait alcoolisé. Originaire d’Algérie, le suspect ne possédait aucun document d’identité et n’avait en sa possession que l’ancienne carte grise du véhicule, dont la mise à jour n’avait pas été effectuée.

Les vérifications des policiers ont révélé que le conducteur n’était pas titulaire du permis de conduire et qu’il faisait l’objet de deux fiches de recherche. La première concernait l’OQTF, tandis que la seconde indiquait qu’il avait reçu une interdiction de revenir sur le territoire français.

Lire aussi :   Dépôt de plainte de Gérald Darmanin après des menaces de mort : « Vous n’arrêterez pas une balle »

Une arrestation mouvementée et des policiers blessés

Les policiers ont tenté d’interpeller l’individu et de l’informer qu’il allait être conduit au commissariat, mais celui-ci a refusé de coopérer. Il aurait alors porté des coups aux forces de l’ordre, les insultant et tentant d’attirer l’attention des passants en hurlant. Une source proche de l’affaire a déclaré : « Quatre fonctionnaires ont été nécessaires pour maîtriser le suspect, qui a également tenté de s’enfuir ». Au cours de cette intervention, deux policiers ont été légèrement blessés, l’un d’entre eux s’est vu attribuer deux jours d’incapacité totale de travail (ITT). Le mis en cause a refusé de se soumettre aux tests de dépistage et a été emmené à l’hôpital pour que ces tests puissent être réalisés.

Au terme de sa garde à vue, le suspect a été remis en liberté, ce qui a suscité l’indignation d’une source policière. Il est convoqué devant le tribunal correctionnel le 22 mars 2024. « C’est une décision incompréhensible, alors même que cet homme a de fortes chances de disparaître et de ne jamais être jugé », a déploré cette même source. Malgré nos sollicitations, le parquet de Marseille n’a pas donné suite à notre demande d’information concernant cette affaire.