Jeune homme meurt en tombant du viaduc de Garabit dans le Cantal lors d’une séance de photos

Photo of author

Par Abert

Faits-divers

Ce mardi matin, un individu âgé d’environ 20 ans a tragiquement perdu la vie suite à une chute de près de 30 mètres du viaduc de Garabit, situé dans le département du Cantal. La victime était en train de prendre des photos en s’accrochant à la structure métallique.

Drame au viaduc de Garabit : un jeune homme perd la vie en tombant de la structure métallique

Ce mardi matin, une tragédie s’est déroulée au viaduc de Garabit, situé dans le Cantal. Selon les informations rapportées par La Montagne, un jeune homme d’une vingtaine d’années a perdu la vie en chutant de la structure métallique du viaduc.

La victime, originaire de l’est de la France d’après France Bleu, avait rendez-vous avec un autre jeune homme qu’il avait rencontré sur les réseaux sociaux. Leur objectif était de prendre des photos du viaduc. Malheureusement, c’est lorsqu’il s’accrochait à la structure métallique pour réaliser ces clichés que le drame s’est produit. Le jeune homme a fait une chute mortelle d’environ trente mètres, tombant au pied de la structure en béton d’une des deux piles de l’édifice.

Les secours, comprenant les pompiers de Saint-Flour et de Ruynes-en-Margeride, le groupe de reconnaissance et d’intervention en milieu périlleux (GRIMP) ainsi que le SAMU de Saint-Flour, ont malheureusement constaté le décès du jeune homme dès leur arrivée sur les lieux. Le Peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM) de Murat a été appelé en renfort pour remonter le corps.

Le deuxième jeune homme sous le choc, auditionné dans le cadre de l’enquête

Le témoin de la scène, qui était très choqué, avait rencontré la victime pour la première fois la veille et avait pris plusieurs photos du viaduc avec lui. Il a donné l’alerte dans la matinée. Actuellement, il est auditionné dans le cadre de l’enquête judiciaire confiée aux gendarmes de la brigade de Saint-Flour.

Lire aussi :   Camion percute une quinzaine de migrants à Calais : deux morts et quatre blessés

La commandante Laurence Mazoyer, interrogée par France 3, a déclaré que la chute était accidentelle et que la personne qui est tombée n’avait pas le droit d’être sur le viaduc car il s’agit d’un ouvrage d’art de la SNCF. Elle a également précisé que l’enquête avait pour objectif d’établir les circonstances exactes du drame, afin de confirmer qu’il s’agit bien d’un accident et d’exclure toute intervention d’un tiers.