Jeune homme enlevé, roué de coups et aspergé d’essence à Marseille retrouvé nu et en sang dans la rue

Photo of author

Par Abert

Faits-divers

Un individu âgé de 19 ans a été découvert dans un état de nudité et de blessure dans la voie publique. Il a rapporté avoir été enlevé par un groupe d’hommes et retenu captif dans une zone boisée où il a subi de violentes agressions physiques, notamment une tentative de brûlure. Les autorités judiciaires ont pris en charge l’enquête.

Un homme retrouvé nu et couvert de sang après une séquestration violente

Dans la nuit de lundi à mardi, une scène digne d’un film d’horreur s’est produite dans le 15e arrondissement de Marseille. Selon les informations d’Abertzale, un jeune homme est arrivé nu et couvert de sang devant une maison du lotissement le Val-aux-Grives peu après minuit. Un riverain lui a ouvert et la victime a expliqué qu’elle avait été enlevée puis séquestrée dans une zone boisée proche, où elle a été violemment frappée à coups de bâton par plusieurs agresseurs. Ces derniers auraient également tenté de l’immoler par le feu, mais le jeune homme a réussi à s’enfuir. Les secours ont pris en charge la victime et, bien que ses blessures soient importantes, son pronostic vital n’est pas engagé.

Les preuves soutenant le récit de la victime

Les forces de l’ordre ont mené des recherches et ont découvert le lieu où le jeune homme avait été agressé : une zone boisée à l’entrée de la commune voisine de Septèmes-les-Vallons. Une source proche de l’affaire a déclaré que la veste du jeune homme ainsi qu’une barrette de résine de cannabis ont été retrouvées à cet endroit. De plus, des traces de sang et d’essence ont été relevées, renforçant ainsi la version des faits racontée par la victime. Des prélèvements ont été effectués pour les besoins de l’enquête.

Lire aussi :   Enquête ouverte après le viol d'une jeune femme aux urgences à l'hôpital de Lisieux, un suspect en fuite

Les motivations des agresseurs restent à déterminer, mais les enquêteurs étudient la piste d’un règlement de comptes lié au trafic de drogue. Selon la même source, il s’agit d’un mode opératoire couramment utilisé par les narcotrafiquants pour intimider leurs concurrents ou obtenir quelque chose par la force. La police judiciaire a été chargée de mener les investigations.

Ce terrible incident rappelle d’autres cas similaires survenus récemment à Marseille, tels qu’un enlèvement empêché par la police dans la cité des Rosiers en plein après-midi, où l’un des agresseurs âgé de seulement 16 ans avait été arrêté en flagrant délit. Un mois plus tôt, dans le 3e arrondissement, un jeune homme de 18 ans avait été enlevé en pleine rue par des individus armés. La victime avait été retrouvée grièvement blessée à moins de deux kilomètres de là, tandis que les auteurs étaient parvenus à s’enfuir.