Intervention à Saint-Louis : Policier du Haut-Rhin blessé à la gorge par un coup de cutter

Photo of author

Par Abert

Faits-divers

Un individu âgé de 46 ans, souffrant de troubles psychiatriques, a porté un coup de couteau à un policier au niveau de la gorge à Saint-Louis (Haut-Rhin). Cet incident s’est produit lorsque l’homme, qui refusait d’être hospitalisé d’office, a été confronté à une tentative de prise en charge par les autorités.

Un homme atteint de troubles psychiatriques blesse un policier avec un cutter lors d’une intervention à Saint-Louis

Un individu âgé de 46 ans, souffrant de troubles psychiatriques, a agressé un policier en lui portant un coup de cutter à la gorge lors d’une intervention à Saint-Louis, dans le Haut-Rhin, le mercredi soir. Selon les informations recueillies par Abertzale, confirmées par France Bleu, l’homme faisait l’objet d’une procédure d’hospitalisation d’office lorsqu’il a tenté de prendre la fuite et a agressé le policier.

Les policiers appelés en renfort par des ambulanciers ont été confrontés à la situation dans l’appartement familial situé au sud de la ville. Sur place, ils ont fait face à la mère et aux deux frères du quadragénaire. Celui-ci a refusé de venir avec les ambulanciers, ce qui a entraîné une discussion entre eux.

Utilisation d’un pistolet à impulsion électrique par un policier pour maîtriser l’agresseur

Soudain, l’individu qui devait être hospitalisé s’est levé et a bousculé les policiers et les ambulanciers avant de quitter l’appartement et de s’enfuir à l’extérieur en courant. Les policiers se sont lancés à sa poursuite. Pendant la fuite, l’agresseur a porté un coup de cutter au niveau du cou d’un des agents. Heureusement, un autre policier a réussi à le maîtriser en faisant usage de son pistolet à impulsion électrique (PIE). Malgré la résistance de l’agresseur, il a été interpellé. Une source proche de l’affaire a révélé qu’il avait un second cutter, plus petit, dans une poche.

Lire aussi :   Agression et vol chez une femme de 81 ans à Paris, cinq suspects arrêtés lors de leur fuite

Le quadragénaire, qui s’est blessé au poignet avec son cutter pendant son arrestation, a été pris en charge par les sapeurs-pompiers et conduit à l’hôpital. Le policier blessé à la gorge a également été emmené à l’hôpital par les pompiers, mais son état n’est pas préoccupant. Il a déposé plainte.

Le syndicat Unité SGP Police FO du département a publié un communiqué condamnant fermement les violences perpétrées contre les policiers et exprimant son soutien au collègue blessé, lui souhaitant un prompt rétablissement. L’organisation a également souligné qu’elle n’a cessé d’alerter sur l’augmentation constante des violences envers les forces de l’ordre et sur le sentiment d’impunité des auteurs de ces actes, tout en attendant une réponse pénale ferme de la justice.