Interpellation près de Marseille d’un homme vendant des abonnements IPTV pirates

Photo of author

Par Abert

Faits-divers

Un individu âgé de 27 ans a été appréhendé et retenu en garde à vue au commissariat des Pennes-Mirabeau, situé à proximité de Marseille. Sa détention fait suite à son implication dans la distribution illégale d’abonnements IPTV. Les investigations, initiées suite à un signalement de Canal+, ont permis de confirmer son rôle au sein d’un réseau ayant généré plusieurs dizaines de milliers d’euros.

Un homme de 27 ans arrêté pour fournir des abonnements IPTV pirates

Un individu de 27 ans a été appréhendé et placé en garde à vue la semaine dernière au commissariat des Pennes-Mirabeau, près de Marseille. Il est soupçonné d’être impliqué dans la fourniture d’abonnements à un service IPTV pirate. Selon les informations recueillies par Abertzale, le suspect a reconnu les faits.

L’affaire a commencé lorsque le service juridique du groupe Canal+ a signalé une personne qui proposait un abonnement en ligne pirate de type IPTV (Internet Protocol Television). Ce type d’abonnement permet d’accéder à un grand nombre de chaînes payantes en streaming. Une fois l’abonnement souscrit, l’utilisateur reçoit un accès en ligne avec un mot de passe qui lui donne accès aux chaînes, souvent en haute définition mais parfois avec une qualité inférieure ou un flux instable.

Une enquête a été ouverte et les policiers ont confirmé que le suspect, âgé de 27 ans, était à la tête de ce réseau illégal qui a généré des dizaines de milliers d’euros.

Le revenu de 160 000 euros issu de cette activité illégale

Lors des interrogatoires, le suspect n’a eu d’autre choix que de reconnaître sa culpabilité face aux éléments recueillis par les policiers. Selon une source proche de l’affaire, il a avoué qu’il s’adonnait à ce commerce illégal depuis près de trois ans et qu’il avait perçu près de 160 000 euros. Le jeune homme a déclaré qu’il s’approvisionnait en abonnements via un flux provenant du Monténégro, puis les revendait à un prix trois fois supérieur. Certaines offres, comprenant des centaines de chaînes, étaient proposées à 75 euros.

Lire aussi :   Mis en examen et écroué, un CRS de Côte-d'Or accusé de tentative de meurtre sur sa compagne

Le parquet d’Aix-en-Provence n’a pas répondu à nos demandes d’informations concernant les suites données à cette affaire.

Plus de 5% de la population utilise des offres illégales

Ces dernières années, les offres illégales permettant de pirater et d’accéder à des chaînes payantes se sont largement répandues en France. Dans un rapport récent publié par l’Acces (Association des chaînes thématiques), il est estimé que 5,1% de la population française utilise régulièrement des plateformes de streaming illégales ou des IPTV. Le rapport souligne également que plus de 95% des cas de piratage de la télévision se font actuellement par le biais du streaming et de l’IPTV. De plus, le piratage d’événements sportifs a augmenté de 30% entre 2021 et 2022.