Interpellation d’une suspecte après une agression filmée ultra-violente d’une adolescente à Lyon, enquête ouverte

Photo of author

Par Abert

Faits-divers

Une jeune fille âgée de 13 ans a été violemment agressée et filmée lors d’une séquestration dans un sous-sol d’un immeuble par plusieurs adolescentes de son âge le 10 octobre dernier. Suite à cet incident, une plainte a été déposée et une vidéo des faits a été diffusée sur les réseaux sociaux ce jeudi.

Une adolescente séquestrée et violemment agressée à Lyon : une vidéo choquante diffusée sur les réseaux sociaux

Une vidéo choquante montrant une adolescente de 13 ans séquestrée et violemment rouée de coups dans le sous-sol d’un immeuble situé dans le 9e arrondissement de Lyon a été publiée sur les réseaux sociaux ce jeudi. L’agression ultra-violente aurait eu lieu le 10 octobre dernier en fin de journée, selon plusieurs sources proches de l’affaire. La victime aurait été rouée de coups par quatre jeunes filles de son âge.

Sur les images de la vidéo, que nous avons choisi de ne pas diffuser, la jeune victime supplie ses agresseurs d’arrêter de la frapper et propose même de l’argent pour mettre fin à son calvaire. Elle aurait été attirée dans le sous-sol sous un faux prétexte. La famille de la victime a déposé une plainte 48 heures après les faits, et une enquête a été ouverte pour « violences aggravées » et « menaces de mort ».

Une des suspectes se présente au commissariat

Après la diffusion de cette vidéo extrêmement violente, devenue virale, une jeune fille accompagnée de sa mère s’est présentée au commissariat du 9e arrondissement de Lyon ce jeudi vers 19h30. L’adolescente a déclaré être l’une des auteurs de cette agression filmée. Une source proche de l’enquête indique qu’elle a reçu de nombreuses menaces de mort depuis la publication de la vidéo. Une procédure distincte a été ouverte pour ces menaces, et la suspecte a été placée en garde à vue ce vendredi, selon une autre source.

Lire aussi :   Enquête ouverte pour meurtre : Une femme de 31 ans retrouvée morte chez elle dans le Pas-de-Calais

Les investigations en cours permettront de déterminer les motivations des agresseurs. Selon les premiers éléments, il s’agirait d’un acte de « vengeance » lié au dépôt d’une plainte par la famille de l’adolescente de 13 ans. Cette dernière dénonçait avoir subi une agression sexuelle de la part d’un homme, qui serait un proche des auteurs de cette agression filmée.

L’enquête est actuellement entre les mains du commissariat du 9e arrondissement. Le parquet de Lyon, sollicité ce jeudi après-midi concernant cette affaire, n’a pas encore répondu.