Interpellation d’une femme soupçonnée de meurtre à l’arme blanche en Calvados

Photo of author

Par Abert

Faits-divers

Une femme âgée de 35 ans a été arrêtée et placée en détention provisoire à Glanville, dans le Calvados, sous le soupçon d’avoir commis un meurtre en poignardant mortellement sa mère de 62 ans. L’enquête, ouverte par le parquet de Lisieux pour « meurtre sur un membre de la famille », est en cours et a été confiée à la gendarmerie de Deauville.

Un meurtre secoue la commune de Glanville

Une affaire de meurtre a récemment ébranlé la petite commune de Glanville, située près de Pont-l’Evêque dans le Calvados. Une femme de 35 ans a été placée en garde à vue, soupçonnée d’avoir poignardé sa mère de 62 ans à mort dans la nuit de dimanche à lundi.

Les secours dépêchés sur les lieux ont malheureusement constaté le décès de la victime. Le parquet de Lisieux a ouvert une enquête pour « meurtre sur ascendant » et celle-ci a été confiée à la brigade de recherches de la gendarmerie de Deauville. La maison a été mise sous scellés par les enquêteurs après leurs constatations et relevés. La suspecte se trouvait seule avec sa mère cette nuit-là, son père étant actuellement hospitalisé.

La famille, composée d’anciens commerçants, avait choisi de s’installer à Glanville pour profiter de leur retraite. La fille vivait avec ses parents en raison de problèmes psychologiques, selon des sources.

Un choc pour la communauté

Martine Martin, maire de Glanville, a exprimé sa stupeur face à cette tragédie. Elle déclare : « Je pensais qu’on m’appelait pour un accident de voiture, je n’ai pas pensé une seconde à cela. On ne peut pas s’y attendre. Nous sommes estomaqués. »

Lire aussi :   Projet d'attentat contre les "mécréants" déjoué par la DGSI

La maire ainsi que d’autres habitants de Glanville, une commune d’environ 200 habitants, connaissaient bien la famille, décrite comme « très unie », « sans histoire » et « très gentille ». Selon une connaissance de la famille, la maladie du père aurait bouleversé l’équilibre familial et aurait davantage affecté la stabilité de la fille, déjà fragilisée psychologiquement.

Face à ce drame, la commune de Glanville est sous le choc. Les habitants, qui connaissaient bien la famille, sont surpris par cet événement tragique. L’enquête en cours tentera de comprendre les raisons qui ont poussé la suspecte à commettre cet acte.