Interpellation d’un couple de Moldaves à Paris pour un tag antisémite et placement en rétention

Photo of author

Par Abert

Faits-divers

Un couple moldave a été arrêté et placé en rétention administrative suite à leur arrestation en flagrant délit de tag antisémite dans le Xe arrondissement de Paris. Une enquête est également en cours suite à la découverte de plusieurs étoiles de David taguées dans le XIVe arrondissement.

Couple interpellé pour avoir tagué une étoile de David à Paris

Un couple originaire de Moldavie a été arrêté vendredi dernier dans le Xe arrondissement de Paris pour avoir été surpris en train de taguer une étoile de David sur un mur. Les deux suspects, âgés de 33 et 29 ans, ont été placés en rétention administrative, selon les informations du parquet de Paris confirmées par BFMTV.

Le parquet a précisé que le couple a été interpellé pour « dégradation aggravée par le fait qu’elle a été commise en raison de l’origine ou de la religion ». Un témoin ayant aperçu les suspects « taguer une étoile bleue » a signalé leur acte, et la marque a été effacée le jour même. Lors des interrogatoires, les deux Moldaves ont affirmé avoir commis cette infraction sur la commande d’un tiers. Leur situation irrégulière en France a conduit à leur placement en centre de rétention administrative, entraînant la clôture de la procédure judiciaire par leur expulsion du territoire, selon les termes du parquet.

Enquête en cours pour les tags dans le XIVe arrondissement

Par ailleurs, une soixantaine d’étoiles de David ont été découvertes taguées au pochoir bleu sur diverses façades d’immeubles dans le XIVe arrondissement de Paris. Une enquête a été ouverte et confiée à la Sûreté territoriale de Paris (ST 75) pour « dégradation du bien d’autrui aggravée par la circonstance qu’elle a été commise en raison de l’origine, la race, l’ethnie ou la religion ».

Lire aussi :   Près de 200 policiers déployés à Villeurbanne pour un coup de filet antidrogue : 15 interpellations réalisées

Pour le moment, les auteurs de ces multiples tags n’ont pas encore été identifiés et le parquet n’est pas en mesure de déterminer si ces actes visent à insulter le peuple juif ou à revendiquer son appartenance, notamment en raison de l’utilisation de l’étoile bleue plutôt que jaune.

Le contexte de montée de l’antisémitisme en France, illustré par une recrudescence des actes à caractère antisémite depuis le début du conflit entre Israël et le Hamas le 7 octobre, est pris très au sérieux par les autorités. Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a révélé que 857 actes antisémites ont été recensés en France, entraînant 425 interpellations. Des tags antisémites ont également été signalés dans d’autres quartiers de Paris et dans différentes villes de France.